Gouvernance environnementale

10/06/2013
Gouvernance environnementale

Faire de l’évaluation environnementale un outil de prévention et gestion des catastrophes, c’est l’ambition des participants au 18e Colloque international du SIFEE, qui s’est ouvert lundi à Lomé. Il est organisé par l’Institut de la Francophonie pour le développement durable (IFDD), le Secrétariat international francophone pour l’évaluation environnementale (SIFEE), en collaboration avec l’Agence nationale de gestion de l’environnement (ANGE).

250 experts, issus d’une vingtaine de pays africains assistent à la rencontre ouverte par le Premier ministre togolais, Arthème Ahoomey-Zunu (photo) qui, à cette occasion, à fait état des progrès en matière de gouvernance environnementale au Togo.

Progrès confirmés par la ministre de l’Environnement et des Ressources forestières, Dédé Ahoéfa Ekoué.

Le SIFEE est une organisation non gouvernementale internationale à but non lucratif dont le siège social est à Montréal. Il fédère de nombreuses organisations en évaluation environnementale et en développement durable, dont un bon nombre d'Afrique francophone. Soutenu notamment par les gouvernements québécois, français et canadien, ses activités sont supportées particulièrement par l'Institut de l'Énergie et de l'Environnement (IEPF) qui est un organe subsidiaire de l’organisation internationale de la francophonie (OIF).

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La FTF assure

Sport

Nouvelle saison. Le championnat de première division débute le 23 septembre avec 7 rencontres à l’affiche.

Les nouvelles tendances du tourisme mondial

Tourisme

Comme chaque année, le Togo sera présent au Salon IFTM Top Resa qui se déroule du 25 au 28 septembre à Paris.

Il est important de savoir d’où l’on vient

Diaspora

Diplômé de l’Ecole de diplomatie et de relations internationales de l’université Seton Hall,  Erick Agbleke vient de passer son été comme stagiaire à l’ambassade américaine à Lomé.

Aného : une nouvelle vie pour la ville tricentenaire ?

Culture

Dans une thèse de doctorat présentée récemment, un étudiant togolais propose d'injecter 700 millions dans la réhabilitation culturelle d'Aného.