Gouvernement : ce qu’en pense la classe politique

01/08/2012
Gouvernement : ce qu’en pense la classe politique

Au lendemain de la formation du gouvernement, les réactions ne manquent pas dans la classe politique.

«J’aurais souhaité qu’il y ait plusieurs membres de l’opposition dans ce gouvernement permettant d’améliorer les conditions d’organisation de ces élections et surtout la sécurisation des résultats. Il faut accepter des négociations, rompre avec la politique de la chaise vide et permettre de faire avancer la situation politique », a déclaré Francis Ekon, le président de la Convergence Patriotique Panafricaine (CPP, opposition). Il faut préciser que des sympathisants de la CPP figurent parmi les ministres.

Sans surprise, Jil-Bénoît Afangbédji, l’un des animateurs du collectif d’opposition « Sauvons le Togo » critique le nouveau gouvernement. «Malgré tout ce que le peuple togolais est en train de dire par le biais du CST, le pouvoir veut passer par la force pour organiser des élections. Les élections frauduleuses doivent être combattues à la dernière énergie », a-t-il indiqué. On fera remarquer que l’intéressé va un peu vite en besogne en s’affirmant porte-parole du peuple togolais.

Les responsables de l’UFC, se sont félicités, pour leur part, du « choix judicieux fait par le chef de l’Etat et son premier ministre ». Des représentants du principal parti d’opposition sont associés aux affaires depuis deux ans avec 7 portefeuilles.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Eperviers changent d’équipementier

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) a signé jeudi un accord avec l’équipementier allemand Puma. Seulement pour une durée limitée.

La Cour constitutionnelle n'est pas une juridiction comme les autres

Justice

La Cour constitutionnelle croule littéralement sous les requêtes de saisie pour un oui ou pour un non. L'heure est à la clarification.

Une politique qui coule de source

Développement

Une eau de bonne qualité est essentielle au développement économique et humain. Les autorités s'emploient à la fournir. Le taux de couverture est en hausse.

La Banque mondiale met le paquet

Développement

La Banque Mondiale (BM) vient d’approuver de nouveaux financements en faveur du Togo. Et pas des moindres puisqu’il s’agit de 44 millions de dollars.