Grande réunion vendredi chez Pascal Bodjona

23/03/2011
Grande réunion vendredi chez Pascal Bodjona

Le projet de loi sur les manifestations publiques qui suscitait de nombreuses critiques depuis le début du mois ne sera pas présenté dans l’immédiat à l’Assemblée. Le ministre de l’Administration territoriale, Pascal Bodjona (photo), va recevoir vendredi  les responsables d’une vingtaine de partis politiques et de représentants de la société civile pour discuter du texte et l’amender, le cas échéant.
"L’objectif des autorités est de dégager un consensus ; nous voulons faire en sorte que chacun apporte effectivement sa contribution dans l'élaboration de ce projet", a déclaré à republicoftogo.com, un responsable du ministère de l'Administration territoriale.
Le projet, contesté par certains partis d’opposition, a le mérite de moderniser le texte actuel devenu obsolète. Son élaboration a d’ailleurs été recommandé par le Haut Commissariat aux droits de l’homme des Nations Unies.
Il ne s’agit donc pas  de museler l’opposition en limitant son droit de manifester ; c’est exactement le contraire. Mais certains opposants, par opportunisme, ont fait du combat contre ce projet leur cheval de bataille.
 
Les autorités ont, dès le départ, indiqué que toute contribution était la bienvenue pour peaufiner la mouture finale avant son examen par les députés. C’est l’objet de la réunion de vendredi.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Police citoyenne

Coopération

Les bonnes pratiques en matière policière mettent du temps à s’acquérir. L'UE assiste les fonctionnaires leur permettant de bénéficier d'une formation continue.

Corridor à risques pour les enfants

Coopération

L'UE veut protéger les enfants migrants le long du corridor Abidjan-Lagos. Le Togo est directement concerné. 

L'humain au coeur de l'action

Développement

Depuis près de 40 ans, le Togolais Julien Nyuiadzi consacre son énergie au développement agricole de son pays en plaçant l’humain au cœur de ses actions. 

Libération de sept des huit étudiants de l'UL

Justice

La justice a ordonné lundi soir la libération de sept des huit étudiants détenus depuis la semaine dernière à la suite de manifestations sur le campus de l'université de Lomé.