Habia met le nez dans le réservoir

11/04/2013
Habia met le nez dans le réservoir

Le député Nicodème Habia (UFC, opposition) s’est exprimé jeudi à propos des incidents récurrents qui opposent les vendeurs d’essence de contrebande à la police.

« Ce qui se passe est un problème fréquent dans toute la région Maritime où les jeunes n’ont pas de travail. Je suis en discussion permanente avec le gouvernement pour qu’une solution soit trouvée à cette question du carburant frelaté. C’est le chômage des jeunes qui créé cette activité. Pour bannir cela, il faut leur trouver du travail », a-t-il déclaré »,

Pour l’élu, il est difficile d’interdire brutalement cette activité sans proposer une alternative viable aux jeunes.

Mais M. Habia n’apporte pas de solution concrète permettant de créer des emplois de substitution.

La commercialisation du carburant frelaté, appelé Boudè au Togo, est interdite. Mais le trafic est en constante progression grâce à des réseaux bien organisés avec le Bénin et le Ghana.

Certes, l’essence de contrebande est moins chère, mais elle est aussi potentiellement dangereuse pour les moteurs. 

Photo : Nicodème Habia

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Des chirurgiens membres de l'Eglise Copte se mobilisent

Coopération

Deux cents patients soufrant d’hernies et de goitre seront pris en charge par des médecins égyptiens.

Les transfusions sanguines n'ont aucun caractère commercial

Santé

La culture de don du sang n’est pas très développée au Togo. Absence d’information et préjugés freinent la collecte.

Fin de la mission de Mashav

Coopération

La session de formation assurée par Mashav, l’Agence de coopération israélienne, s’est achevée jeudi.

La CAF demande à la Fédération togolaise de sortir son chéquier

Sport

Actuellement en pleine rénovation, le grand stade de Kégué à Lomé est indisponible pour de longs mois.