Habia met le nez dans le réservoir

11/04/2013
Habia met le nez dans le réservoir

Le député Nicodème Habia (UFC, opposition) s’est exprimé jeudi à propos des incidents récurrents qui opposent les vendeurs d’essence de contrebande à la police.

« Ce qui se passe est un problème fréquent dans toute la région Maritime où les jeunes n’ont pas de travail. Je suis en discussion permanente avec le gouvernement pour qu’une solution soit trouvée à cette question du carburant frelaté. C’est le chômage des jeunes qui créé cette activité. Pour bannir cela, il faut leur trouver du travail », a-t-il déclaré »,

Pour l’élu, il est difficile d’interdire brutalement cette activité sans proposer une alternative viable aux jeunes.

Mais M. Habia n’apporte pas de solution concrète permettant de créer des emplois de substitution.

La commercialisation du carburant frelaté, appelé Boudè au Togo, est interdite. Mais le trafic est en constante progression grâce à des réseaux bien organisés avec le Bénin et le Ghana.

Certes, l’essence de contrebande est moins chère, mais elle est aussi potentiellement dangereuse pour les moteurs. 

Photo : Nicodème Habia

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Une politique qui coule de source

Développement

Une eau de bonne qualité est essentielle au développement économique et humain. Les autorités s'emploient à la fournir. Le taux de couverture est en hausse.

La Banque mondiale met le paquet

Développement

La Banque Mondiale (BM) vient d’approuver de nouveaux financements en faveur du Togo. Et pas des moindres puisqu’il s’agit de 44 millions de dollars.

Montée en gamme de la médecine togolaise

Santé

L’un des critères retenu par les investisseurs étrangers pour s’implanter au Togo, c'est la qualité des soins.

Les Eperviers en terre égyptienne

Sport

Les Eperviers ont quitté Lomé mercredi, direction l’Egypte. Deux rencontres amicales sont prévues à Alexandrie les 24 et 28 mars prochains.