Habia met le nez dans le réservoir

11/04/2013
Habia met le nez dans le réservoir

Le député Nicodème Habia (UFC, opposition) s’est exprimé jeudi à propos des incidents récurrents qui opposent les vendeurs d’essence de contrebande à la police.

« Ce qui se passe est un problème fréquent dans toute la région Maritime où les jeunes n’ont pas de travail. Je suis en discussion permanente avec le gouvernement pour qu’une solution soit trouvée à cette question du carburant frelaté. C’est le chômage des jeunes qui créé cette activité. Pour bannir cela, il faut leur trouver du travail », a-t-il déclaré »,

Pour l’élu, il est difficile d’interdire brutalement cette activité sans proposer une alternative viable aux jeunes.

Mais M. Habia n’apporte pas de solution concrète permettant de créer des emplois de substitution.

La commercialisation du carburant frelaté, appelé Boudè au Togo, est interdite. Mais le trafic est en constante progression grâce à des réseaux bien organisés avec le Bénin et le Ghana.

Certes, l’essence de contrebande est moins chère, mais elle est aussi potentiellement dangereuse pour les moteurs. 

Photo : Nicodème Habia

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !