Habia met le nez dans le réservoir

11/04/2013
Habia met le nez dans le réservoir

Le député Nicodème Habia (UFC, opposition) s’est exprimé jeudi à propos des incidents récurrents qui opposent les vendeurs d’essence de contrebande à la police.

« Ce qui se passe est un problème fréquent dans toute la région Maritime où les jeunes n’ont pas de travail. Je suis en discussion permanente avec le gouvernement pour qu’une solution soit trouvée à cette question du carburant frelaté. C’est le chômage des jeunes qui créé cette activité. Pour bannir cela, il faut leur trouver du travail », a-t-il déclaré »,

Pour l’élu, il est difficile d’interdire brutalement cette activité sans proposer une alternative viable aux jeunes.

Mais M. Habia n’apporte pas de solution concrète permettant de créer des emplois de substitution.

La commercialisation du carburant frelaté, appelé Boudè au Togo, est interdite. Mais le trafic est en constante progression grâce à des réseaux bien organisés avec le Bénin et le Ghana.

Certes, l’essence de contrebande est moins chère, mais elle est aussi potentiellement dangereuse pour les moteurs. 

Photo : Nicodème Habia

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Subventions US aux ONG togolaises

Santé

Le Fonds des ambassadeurs pour l’Afrique de l’Ouest (WAAF) est un dispositif initié par les Etats-Unis, via USAid, destiné à améliorer la santé de la population.

Le vivre ensemble passe par les cultures

Diaspora

lLa Semaine de l’intégration africaine se poursuit à Lomé. Mercredi, les participants ont pu assister à animations culturelles.

Erreurs de jeunesse

Social

Kondé Sangbana, le président du Conseil national du dialogue social (CNDS), a rappelé mercredi le rôle primordial de l’institution qu’il dirige pour régler les conflits.

Fonctionnement de la justice perturbé

Justice

Le fonctionnement de la justice est perturbé depuis le début de la semaine par une grève des greffiers qui réclament une amélioration de leur condition de vie et de travail.