Hamadou Yacoubou : « Faure me donne courage et ferveur »

17/12/2008
Hamadou Yacoubou : « Faure me donne courage et ferveur »

Hamadou Yacoubou, le nouveau ministre des Droits de l'homme et de la Promotion de la démocratie, déborde d'idées pour promouvoir son département. Avocat de profession, ancien président de Ligue togolaise des droits de l'homme (LTDH), l'homme ne cache pas son admiration pour « le courage et la volonté » manifestés par Faure Gnassingbé.

« Cet homme a la véritable ambition de faire avancer les droits de l'homme au Togo », assure-t-il dans un entretien à republicoftogo.com Republicoftogo.com : Vous êtes devenu ministre en septembre dernier. l'homme. Quelle est votre perception de la question des droits de l'homme maintenant que vous êtes au gouvernement ?

Yacoubou Hamadou :

C'est évidemment une préoccupation majeure du gouvernement. Nous sommes conscient qu'il existe encore certains cas de violations des droits de l'homme dans notre pays, c'est pour cela que nous mettons un accent particulier sur la sensibilisation aussi bien vis-à-vis de la population que vis-à-vis des agents de l'administration. C'est vous dire que nous sommes à pied d'Œuvre pour mettre en marche des programmes sectoriels qui vont contribuer à remédier à certaines carences

Republicoftogo.com :  Quel genre de programme ?

Yacoubou Hamadou :

Nous avons plusieurs stratégies. Nous venons  d'achever une tournée dans les lycées et collèges où nous avons expliqué le contenu et la portée de la déclaration universelle des droits de l'homme. Nous comptons étendre ce programme au niveau des deux universités du Togo (Lomé et Kara, ndlr) et également au niveau des autres couches de la population.

Par ailleurs nous sommes en train de faire réaliser des spots télé, des affiches, des documents où figurent des caricatures stigmatisant certains comportements que nous jugeons nuisible à la promotion des droits de l'homme.

De concert avec les journalistes, les associations de la société civile, les chefs traditionnels, les agents des forces de l'ordre et de sécurité, les FAT, des représentants du pouvoir central comme les préfets, les élus locaux etc, nous allons mettre en place une large stratégie pour promouvoir et protéger

les droits de l'homme à travers tout le pays.

Republicoftogo.com : Toutes les actions que vous venez d'énumérer sont intéressantes, mais disposez-vous de suffisamment de moyens

?

Yacoubou Hamadou :

Les premiers moyens dont il faut disposer sont la foi et le courage. Lorsque vous avez les deux, d'autres viendront presque naturellement. La foi vous permet de concevoir la réussite et le courage permet de la persévérer. L'argent ne peut pas résoudre tous les problèmes si nous n'avons pas la foi en nos objectifs.

Republicoftogo.com : Concernant la création de la commission « vérité et réconciliation », où en est-on aujourd'hui ?

Yacoubou Hamadou :

Il y a un problème dans notre pays. Une partie de la population est en état de survie ; sa priorité est de trouver le pain quotidien. C'est un grand problème à régler. Mais en même temps nous sommes conscient de la nécessité de la mise sur pied de cette commission.

Mais entre les deux problèmes, lequel faut-il privilégier ? C'est une question de priorité.

J'achève en ce moment même le mémorandum qui sera présenté prochainement en Conseil des ministres. J'y expose le calendrier, car une commission de ce type ne se décrète pas ; il faut tout un travail préparatoire. Ce que je puis vous assurer, c'est que le président de la république prend à bras le corps ce dossier.

A chaque fois qu'il me reçoit , je suis toujours impressionné par la manière audacieuse avec laquelle il souhaite que ce dossier soit géré.

On a vraiment l'impression que le chef de l'Etat prend des risques. Il ne veut pas d'entraves à la constitution de la commission « Vérité et réconciliation » et cette démarche me donne le courage et la ferveur d'avancer sur ce dossier.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Togolais veulent encore plus de débit

Tech & Web

L’édition 2016 du Forum national sur la Gouvernance de l’Internet (FGI) au Togo se déroule depuis mercredi à Lomé.

L’urgence n’attend pas

Développement

22 localités vont bénéficier d'équipements publics grâce au financement assuré par le Programme d’urgence de développement communautaire.

L'Allemagne appuie le système de santé

Santé

L'Allemagne va aider le Togo à améliorer sa stratégie de planification familiale et de promotion des droits sexuels et reproductifs.

Méningite : il n’y a pas de fatalité

Santé

La 13e  réunion annuelle sur la surveillance, la préparation et la réponse aux épidémies de méningite en Afrique s’est ouverte lundi à Lomé.