« Hauteur et lucidité »

18/12/2007
« Hauteur et lucidité »

Une commission chargée de faire la lumière sur les actes de violences politiques depuis près de 40 ans au Togo sera "rapidement" installée afin d'étudier les "modalités d'apaisement" des victimes, a annoncé lundi le Premier ministre Komlan Mally. "La commission devra travailler avec hauteur et lucidité et avec la volonté de créer les conditions d'une cohésion sociale pérenne", a déclaré M.Mally dans son discours programme devant les députés.

"Les membres de cette commission devront être animés d'une grande sagesse et d'un véritable esprit de discernement lors de l'examen des sujets et propositions de solutions", a indiqué M. Mally.Le pays a été secoué ces dernières années par une série de violences électorales, notamment lors de la présidentielle d'avril 2005, au lendemain du décès de l'ancien président Gnassingbé Eyadéma.

Des violences avaient éclaté, notamment dans les fiefs de l'opposition à l'annonce de la victoire de Faure Gnassingbé, l'un des fils du président défunt, et des manifestations avaient alors été réprimées.

Les estimations varient de 105 morts, selon une association proche du pouvoir, à 811 selon l'opposition.

Selon un rapport de l'ONU, ces violences ont fait "entre 400 et 500 morts".

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Grand Prix de la Kozah : victoire de Hamza Assoumanou

Sport

La première édition du tour cycliste  'Grand Prix de la Kozah' a été remportée jeudi par Hamza Assoumanou de l’équipe Bike Aid (Kpalimé).

L'Allemagne laboure le Togo

Coopération

Depuis la reprise de la coopération avec le Togo, l’Allemagne est particulièrement active dans le secteur de l’agriculture.

Schéma directeur sur le numérique

Tech & Web

Une étude sur la mise en place d’un schéma d’aménagement numérique vient d'être rendue publique.

Les greffiers à la recherche de solutions consensuelles

Justice

Les greffiers du Togo souhaitent l’ouverture rapide d’un dialogue avec les pouvoirs publics pour discuter de leur statut.