ITIE : Cap sur la transparence totale

03/11/2015
ITIE : Cap sur la transparence totale

Ably Bidamon

Le Comité de pilotage de l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE) tient mardi sa 22e réunion consacré à l’adoption du bilan des activités 2014.

Le Togo a adhéré en 2013 à l’ITIE, une coalition composée de gouvernements, d'entreprises, de groupes issus de la société civile, d'investisseurs et d'organisations internationales.

Elle veille à une meilleure gouvernance dans les pays riches en ressources à travers la vérification et la publication complète des paiements effectués par les entreprises et des revenus perçus par les gouvernements provenant du pétrole, du gaz et des minerais. 

Avec l’essor de l’activité minière, le Togo s’est engagé dans l’apprentissage des principes de transparence.

‘Le Togo est considéré comme un pays modèle en matière de respect des normes de l’ITIE. Nous allons continuer sur la voie de la transparence totale’, a confié à l’ouverture de la réunion Ably Bidamon, le ministre des Mines et de l’Energie.

Le secteur extractif contribue à hauteur de 18,5% du total des exportations, selon les chiffres de la direction générale de la statistique.

Les principaux minerais sont le phosphate et le clinker.

En 2013, les revenus générés par le secteur extractif avaient été de 22,407 milliards de Fcfa.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.