'Il faut une nécessaire évolution des mentalités'

20/03/2018
'Il faut une nécessaire évolution des mentalités'

Madji Yawovi Agboyibor

Le dialogue inter-togolais pourrait reprendre la semaine prochaine. Deux séances ont déjà eu lieu sans avancées notables. Les pays occidentaux, via leurs ambassades à Lomé, en encouragé le pouvoir et l’opposition à reprendre les pourparlers.

Madji Yawovi Agboyibor, le président du CAR (cComité d’action pour le renouveau), membre de la coalition de l’opposition, veut rester optimiste quant à l’issue des discussions.

Voici son point de vue

Il y a de l’espoir. La solution est là, mais c’est la voie pour y accéder qui pose problème.

Le dialogue est la voie incontournable pour régler les conflits politiques et socioéconomiques du pays. Mais pour qu’il en soit ainsi, encore faut-il promouvoir au sein des populations un état d’esprit propice au couplage des pressions avec le dialogue.

En 1987, le Togo a amorcé une évolution en ce sens avec la création de la Commission nationale des droits de l’Homme (CNDH) qui avait servi de médiateur entre les administrés et les gouvernants. Cela a permis, avec le relais du front des associations pour le renouveau (FAR)  de résoudre bon nombre de problèmes avec l’enthousiasme et le soutien des populations.

Malheureusement, il s’est trouvé qu’avec le tournant pris par le mouvement démocratique à la conférence nationale souveraine, le mode de règlement des conflits sociopolitiques par le dialogue et la recherche du consensus a été éclipsé par la propension à privilégier la loi du plus fort.

Le plus fort s’est permis depuis lors d’opprimer les populations et de s’approprier les ressources du pays aussi longtemps qu’il aura réussi à maintenir le rapport de force en sa faveur.

C’est ainsi que, au fil des années, le dialogue a été graduellement dévalorisé et l’on se plait à en convaincre en citant le nombre de dialogues que le pays a connus depuis le début du processus démocratique, sans se soucier de ceux de ces dialogues qui ont débouché sur de sérieux acquis démocratiques reconnus.

L’avènement du changement démocratique et de l’alternance est au prix d’une nécessaire évolution de mentalité.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Tous mobilisés contre les changements climatiques

Environnement

La Semaine de la diplomatie climatique se déroule du 24 au 30 septembre avec de nombreuses conférences, débats, projection de films.

ACP-UE : début des négociations le 1er octobre

Coopération

Le Groupe central de négociation chargé de préparer les prochaines discussions avec l’UE pour parvenir à un accord post-Cotonou, s’est réuni dimanche à New-York.

Les échecs, c'est la pierre de touche de l'intelligence

Sport

L'Olympiade d'échecs 2018 a lieu du 23 septembre au 8 octobre au Sport Palace de Batoumi, en Géorgie. 

Les clubs issus de la D2 créent la surprise

Sport

Le championnat de première division a débuté samedi avec 14 clubs. Gbohloesu et Sara FC, venus de la D2, se sont imposés.