‘Il n’est pas question de casser la maison Togo’

14/02/2018
‘Il n’est pas question de casser la maison Togo’

La maison a déjà été endommagée par 6 mois de manifestations

A la veille de l’ouverture du dialogue, la coalition de l’opposition a rappelé ses exigences. Elle exige un retour à la constitution de 1992 (le projet de réforme voté par les députés de la majorité est très proche dans la formulation concernant la limitation des mandats présidentiels), le vote pour la Diaspora et le ‘déverrouillage des institutions de la République’. C’est ce qu’à indiqué mercredi Nathaniel Olympio, le responsable du Parti des Togolais, une petite formation extra-parlementaire.

Selon lui, ‘la constitution de 1992 demeure la seule boussole que la coalition a en main’.

Mais il se déclare prêt aux discussions :  ‘Il n’est pas question de casser la maison Togo, mais de viser l’intérêt du peuple afin que cela ne constitue pas une humiliation pour ceux qui sont au pouvoir aujourd’hui’.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Ca fait mal !

Sport

Ecrasée par le Sénégal (6-0), jeudi, l’équipe féminine des Eperviers a vécu encore pire samedi.

Deux matchs avancés samedi

Sport

En match avancé samedi à Lomé As Togo-Port a battu Maranatha par 1 but contre 0. De son côté, Sémassi s’est imposée face à Asko (2-1).

Inauguration d'une usine pharmaceutique

Santé

Faure Gnassingbé a inauguré vendredi une usine pharmaceutique à Avéta (25km de Lomé). 

Dégringolade

Sport

Un classement qui ne va pas faire plaisir aux dirigeants de la Fédération togolaise de football.