Il y a défenseurs et défenseurs

03/02/2012
Il y a défenseurs et défenseurs

A écouter les associations regroupées au sein de l’ODDH (organisations de défense des droits de l'homme), le Togo est une sorte de goulag dans lequel « les droits de l'homme sont toujours piétinés ».

Une situation tellement insupportable qu’elles ont décidé de manifester le 11 février.

Elle réclament "la suppression de l'instrumentalisation de la justice pour éviter des jugements iniques, la suppression de la répression des manifestations pacifiques, la publication sans délai du rapport de la CNDH sur les allégations de torture, la libération des prisonniers politiques, des personnes arbitrairement et injustement condamnées et détenues comme Eugène Attigan*, Agba Sow Bertin**, le respect scrupuleux de l'article 52 de la constitution de la IVe République et l'application effective de la Cour de justice de la Cédéao dans l'affaire des députés de l'opposition injustement révoqués de l'Assemblée nationale togolaise". Et cette liste n’est pas exhaustive !

L’ODDH, est une organisation de défense des droits de l’homme largement politisée et hostile au pouvoir ; ce qui enlève à ses revendications une certaine crédibilité. 

* Eugène Attigan, ex-vedette de la télévision, a été condamné pour trafic de cocaïne

** Agba Sow Bertin est un homme d’affaires togolais accusé d’avoir escroqué près de 50 millions de dollars à un riche Emirati

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

TogoCel est un supporter enthousiaste

Sport

Togo Cellulaire met la main au porte-monnaie. Son directeur général a remis un chèque de 75 millions de Fcfa au comité de mobilisation de la CAN.

Le Togo au seuil du Compact

Coopération

Le Togo a franchi une étape décisive l’année dernière dans le processus devant conduire à son éligibilité au MCA.

Le PUDC se déploie dans tout le pays

Développement

Le Togo a lancé il y a quelques mois un ambitieux projet dénommé le Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC).

Opération neutralisation

Faits divers

Un Togolais et un Burkinabé ont été présentés jeudi à la presse par la police. Arrêtés récemment, ils font partie d’un gang de coupeurs de routes.