Indépendance, impartialité et professionnalisme

21/04/2015
Indépendance, impartialité et professionnalisme

Robert Dussey

Environ 500 observateurs étrangers couvriront le scrutin du 25 avril prochain. Membres d’organisations internationales et d’ONG ils veilleront à la bonne tenue de l’élection présidentielle.

Mardi, le ministre des Affaires étrangères, Robert Dussey, son collègue de l’Administration territoriale, Gilbert Bawara, les présidents de la Céni et le patron de la FOSEP ont accueilli une centaine d’observateurs lors d’une conférence de presse d’avant match.

‘L’observation électorale internationale est aujourd’hui admise comme une pratique faisant partie intégrante des processus électoraux démocratiques. Elle constitue la preuve réelle que la démocratie et ses principes sont universellement partagés et collectivement maitrisés. Votre présence au Togo (…) marque votre attachement aux valeurs et aux principes démocratiques que le peuple s’est donné lui-même depuis plusieurs années’, a déclaré M. Dussey.

Pour sa part, Gilbert Bawara a indiqué que la campagne se déroulait dans le calme et la dignité.

Concernant le processus de collecte et de centralisation des résultats, le président de la Commission électorale, Issifou Taffa Tabiou, a rappelé que le mécanisme adopté unanimement assure la transparence du vote et des résultats. Il a demandé aux observateurs indépendance, impartialité et professionnalisme.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.