Innovation et connaissance

02/05/2013
Innovation et connaissance

Cina Lawson (photo), la ministre des Télécommunications, a ouvert jeudi à l’Université de Lomé un colloque consacré aux «usages intelligents» des technologies de l’information. Des universitaires togolais, africains, français et canadiens assistent à ce forum destiné à dégager une approche africaine concernant l’usage de la téléphonie mobile et de l’internet.

Cina Lawson a souligné la détermination des autorités togolaises de faire des TIC l’un des piliers du développement.

«Pour concrétiser cette vision, le chef de l’Etat a inauguré l’année dernière le point d’atterrissement du câble sous-marin à fibre optique, faisant ainsi entrer Le Togo dans une nouvelle ère de télécommunication, avec une connexion internet haut débit à coût réduit. Le recours aux TIC s’est également imposé comme outil de modernisation des services de l’Etat. Une réelle avancée en matière de bonne gouvernance (…) », a souligné la ministre.

Elle a également insisté sur le fait qu’internet et l’accès au Web via les téléphones cellulaires permettent aux étudiants d’accéder à davantage de connaissance. Dans ce cadre, les chercheurs sont invités à développer des applications conçus pour améliorer l’enseignement universitaire. 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Promouvoir la disponibilité de la fibre en accès libre

Tech & Web

Au moment où les autorités togolaises mettent le paquet pour développer la fibre, des experts internationaux douchent les ambitions du pays.

Lutte régionale contre le banditisme et le terrorisme

Coopération

Plus de 200 individus soupçonnés de banditisme et d’activités terroristes ont été arrêtées lors d'une opération de sécurité régionale.

La monnaie unique est sur les rails

Cédéao

Jean-Claude Brou, le nouveau président de la Commission de la Cédéao, a présenté devant les membres du Parlement de l’organisation son plan stratégique.

Prochaine mise en œuvre du WACA

Environnement

La Banque mondiale a annoncé en avril dernier une aide de plus de 50 millions de dollars sous forme de prêt et de don pour aider le Togo à lutter contre l’érosion côtière.