Interconnexion Togo-Burkina : projet majeur

29/10/2012
Interconnexion Togo-Burkina : projet majeur

Le ministre de l’Economie et des Finances Adji Otéth Ayassor a officiellement lancé lundi à Lomé le projet de réhabilitation du réseau routier Lomé-Cinkassé-Ouagadougou. Financé à plus de 70% par la Banque africaine de développement (BAD), la Banque ouest africaine de développement (BOAD), la Banque d’investissement et de développement de la Cédéao (BIDC) et par l’UEMOA, il doit permettre la facilitation du transport et donc du commerce sur cet axe stratégique.

Coût total : 186 milliards de Fcfa.

« Ce projet est un pas de plus en direction de l’intégration régionale et vers davantage de fluidité pour les échanges entre le port de Lomé et les pays de l’Hinterland », a déclaré Janvier Litsé, le représentant régional Afrique de l’Ouest de la BAD. 

M. Ayassor a donné des détails sur les travaux concernant la route côté togolais. Le tronçon Atakpamé-Blitta-Aouda, long de 150km, sera complément réhabilité et un pont sera construit. Il a précisé que tout serait mis en œuvre pour une livraison fin 2016.

La modernisation du principal axe routier reliant le Togo au Burkina Faso est stratégique d’un point de vue économique. Les bailleurs l’ont bien compris en accordant un important financement.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Un modèle exemplaire de la coopération européenne

Coopération

Fréquentes au Togo, les pluies tropicales provoquent d’importantes inondations, notamment en milieu urbain.

Veille sanitaire

Santé

La grippe aviaire a fait son retour dans deux préfectures. Des mesures d'urgence ont été imposées doublées d'une surveillance sanitaire.

Rien ne va plus à Kinshasa

Union Africaine

En RDC, le médiateur togolais Edem Kodjo est dans l'incapacité de réunir le pouvoir et l'opposition. 

Le secteur privé ne contribue pas pleinement à la politique de relance

Développement

Le Togo, via différents accords et conventions, s’est engagé a utiliser de la façon la plus efficace l’aide publique au développement (APD).