Interprétation libre de l'opposition

13/06/2018
Interprétation libre de l'opposition

Aboudou Assouma, le président de la Cour constitutionnelle

Quelques heures après le communiqué publié par la Cour constitutionnelle relatif à la nécessité de respecter le calendrier électoral, la coalition de l’opposition a réagit par la voie de l’un de ses responsables, François Kampatibe.

Au micro de Nana FM, il a a déclaré : ‘Je regrette que la Cour ne soit pas allée plus loin en rappelant la disposition qui permet aux députés de rester en place jusqu'à la mise en place de la nouvelle assemblée’.

Sauf que ce délai ne peut s’éterniser. Un report de quelques semaines est possible, mais pas au-delà.

Pour M. Kampatibe, ‘‘La Cour constitutionnelle est dans son rôle. Elle n’a fait que son travail et cela ne veut pas dire que les élections doivent avoir lieu’.

C’est l’avis des opposants, pas ce que dit la constitution.

Le mandat des députés prendra fin le 19 août.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Gratuit sur toute la ligne

Tech & Web

A compter du 3 septembre, les appels de fixe à fixe seront gratuits et illimités, a annoncé Togo Télécom.

C’est toujours ça de gagné

Sport

Le Togo a gagné un petit point au dernier classement FIFA. Pas extraordinaire, mais c'est toujours mieux que rien.

La jeunesse innove

Développement

Le PNUD a lancé le ‘Prix J’INOV pour les ODD’. L’idée est de convier la jeunesse à trouver des solutions innovantes pour atteindre les Objectifs fixés par l'ONU.

CHU de Lomé : les syndicats brandissent la menace d'une nouvelle grève

Social

Le personnel hospitalier du CHU de Lomé menace de se mettre en grève.