Investir dans la jeunesse

11/07/2014
Investir dans la jeunesse

Dédé Ahoéfa Ekoué

Investir dans les jeunes, tel est le thème de la Journée mondiale de la population ce 11 juillet.

Le Togo, à l’instar des autres pays de la sous région, a une population dont 60% ont moins de 25 ans. Avec un indice synthétique de fécondité de 4,8 et un taux de natalité de 2,8%, la population togolaise croît à grande vitesse et pose d’énormes défis de prise en charge, entre autres,  dans les domaines de la santé, de l’éducation et de  l’emploi.

‘Face à cette situation, le gouvernement s’est résolument engagé, sous l’impulsion du président Faure Gnassingbé, dans de vastes programmes de développement qui ont permis d’enregistrer des avancées notables’, a indiqué la ministre de l’Action sociale, Dédé Ahoéfa Ekoué, lors du cérémonie à Tsévié où elle représentait son collègue de la Planification.

Elle a notamment cité le renforcement de la planification familiale et de la couverture vaccinale des enfants, le CARMMA. 

Dans le domaine de l’éducation, le taux brut de scolarisation qui s’élève à environ 112% a vu une amélioration de l’indice de parité filles/garçons.  C’est le résultat probant de la politique de gratuité de l’enseignement préscolaire et primaire engagée par le gouvernement, a-t-elle rappelé.

S’agissant du chômage des jeunes - 6,5% de la population active – Mme Ekoué a listé les initiatives courageuses parmi lesquelles le volontariat, les recrutements opérés dans le secteur public, les programmes d’appui à l’entrepreneuriat des jeunes et la mise en place du Fonds national pour la finance inclusive (FNFI).

Enfin, concernant la lutte contre la malnutrition et la famine les autorités enregistrent des résultats significatifs grâce à la mise en œuvre du  PNIASA ; une initiative d’ailleurs saluée par la FAO.

Mais Dédé Ahoéfa Ekoué n’a pas caché que d’immenses défis se posaient encore au Togo : ‘Ce tableau encourageant ne doit pas nous faire perdre de vue que notre pays doit encore  faire face à de nombreux défis de développement qui risquent de  limiter l’impact des efforts consentis si des mesures vigoureuses, pour beaucoup déjà  prévues dans la SCAPE, ne sont pas rapidement mises en œuvre par tous les acteurs, particulièrement en faveur de notre jeunesse’.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Togolais veulent encore plus de débit

Tech & Web

L’édition 2016 du Forum national sur la Gouvernance de l’Internet (FGI) au Togo se déroule depuis mercredi à Lomé.

L’urgence n’attend pas

Développement

22 localités vont bénéficier d'équipements publics grâce au financement assuré par le Programme d’urgence de développement communautaire.

L'Allemagne appuie le système de santé

Santé

L'Allemagne va aider le Togo à améliorer sa stratégie de planification familiale et de promotion des droits sexuels et reproductifs.

Méningite : il n’y a pas de fatalité

Santé

La 13e  réunion annuelle sur la surveillance, la préparation et la réponse aux épidémies de méningite en Afrique s’est ouverte lundi à Lomé.