J'ai découvert par les réseaux sociaux que j'étais un dictateur sanguinaire

30/10/2017
J'ai découvert par les réseaux sociaux que j'étais un dictateur sanguinaire

Le président Faure Gnassingbé

‘Aujourd’hui, ceux qui intoxiquent et mentent ont trouvé un allié dans la technologie. On peut transformer une chose juste ou alors, un homme simple comme moi en dictateur sanguinaire. J’ai découvert que j’étais un dictateur sanguinaire’, a déclaré samedi dernier le président Faure Gnassingbé à l’ouverture du congrès du pari UNIR.

Il est vrai que les réseaux sociaux, à l’origine de la propagation de fausses informations et d’une exacerbation des tensions, n’a pas ménagé le chef de l’Etat accusé de tous les maux.

L’opposition a pris la balle au bond et interprété la déclaration de Faure Gnassingbé comme argent comptant.

Pour Eric Dupuy, l’un des responsables de l’opposition, le président du Togo est bien un ‘dictateur’ et ce dirigeant de l’ANC de citer ‘les arrestations politiques intervenues dans le dossier de l’incendie des marchés de Lomé et de Kara, les interpellations tous azimuts lors des différentes manifestations politiques depuis le 19 août et la volonté du pouvoir d’opprimer la population’.

Eric Dupuy peine à convaincre tant ses arguments sont simplistes. 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Sortir de la pauvreté, c'est possible

Développement

Le président Faure Gnassingbé a lancé jeudi à le projet de développement rural de la plaine de  (PDRD).

As Togo-Port rencontrera un club soudanais le 10 mars

Sport

As Togo-Port rencontrera le 10 mars prochain à Lomé Al Hilal FC du Soudan à l’occasion des 16e de finale de la Ligue africaine des champions de la CAF.

Les notaires togolais vont passer à l'Acte authentique électronique

Justice

Le nouveau président de la Chambre des notaires, Me David Koffi Tsolenyanu, a pris ses fonctions jeudi.

Guinée Bissau : non aux sanctions !

Cédéao

Les 19 personnalités bissau-guinéennes, récemment sanctionnées par la Cédéao pour non respect de l’Accord de Conakry, constestent cette décision.