Jean-Pierre Fabre a besoin d'un bon lecteur audio

08/10/2011
Jean-Pierre Fabre a besoin d'un bon lecteur audio

La Cour de justice de la Cédéao n’a pas donné suite aux demandes de réintégration des députés UFC passés à l’ANC exclus de l’Assemblée en 2010, peut-on lire dans un communiqué publié samedi soir par le gouvernement. Le texte rappelle en outre que cette décision « tient compte du caractère définitif et irrévocable des décisions de la Cour constitutionnelle comme le prévoit l’article 106 de notre loi fondamentale ».

L’ANC continue pourtant d’affirmer - sans copie du jugement à l'appui - qu’il a obtenu gain de cause sur la totalité de la requête.

Dans un entretien accordé à republicoftogo.com, son président, Jean-Pierre Fabre (photo), reconnaît d'ailleurs ne pas être encore en possession de l’arrêt. 

« Je ne l’ai pas encore, mais j’ai sur moi la copie de l’enregistrement de la lecture de la décision », explique-t-il. 

Nous avons justement écouté cet enregistrement audio. A aucun moment, il n'y est question de la réintégration des députés. La Cour de la Cédéao s’est contentée d’accorder des dommages et intérêts aux ex-députés.

M. Fabre s'en prend également au président de la Cour constitutionnelle du Togo (Aboudou Assouma) qu’il accuse d’ « avoir commis des fautes graves ».

« Je dis humblement que M. Assouma doit réviser son droit », affirme le leader de l’ANC.

Dans le même entretien, il exclut toute participation de son parti au Cadre permanent de dialogue et de concertation (CPDC).

« Le CPDC est illégitime. Le vrai dialogue doit se dérouler à l’Assemblée nationale. Le dialogue se fait avec les représentants du peuple. Le pouvoir en place n’a aucun pouvoir d’aller désigner les gens avec qui il doit dialoguer. Ces gens qui siègent au Cadre tuent l’aspiration du peuple à la démocratie ».

Ce parti reste donc dans sa logique de refus du dialogue; une ouverture à laquelle adhèrent la plupart des formations politiques togolaises qui ont bien compris où se trouve l'intérêt des Togolais.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les raisons de la mort violente d'une Togolaise à Washington

Faits divers

Le meurtrier présumé de Waliyatou Amadou, une jeune togolaise de 23 ans poignardée à mort à Washington, est sous les verrous.

Les Eperviers sont motivés à bloc

Sport

Les Eperviers ont quitté Lomé vendredi matin pour Libreville Ils affronteront le 16 janvier la Côte d’Ivoire dans le cadre de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN).

Quatre malfaiteurs abattus par la police

Faits divers

Le groupe d’intervention rapide de la police a neutralisé jeudi un groupe de de braqueurs munis de fusils d’assaut de type AK47.

Démarche transparente

Sport

Pour connaître en direct la somme récoltée en faveur des Eperviers, le comité de mobilisation vient de lancer un site.