Jean-Pierre Fabre n’est pas le « président élu »

29/05/2010
Jean-Pierre Fabre n’est pas le « président élu »

« Ne nous voilons plus la face ! Il y a bel et bien problèmes à l’UFC. (…) Il y a de la fébrilité et du désarroi chez Jean-Pierre Fabre et ses quelques amis qui se prétendent dépositaires de l’autorité au sein de l’UFC ».
L’éditorial publié samedi sur le site de l’UFC fait ouvertement état de la grave crise qui secoue le plus important parti de l’opposition depuis le début de cette année.
L’entrée de ministres UFC au gouvernement ne fait qu’exposer au grand jour ce que tout le monde savait.
Le site dénonce l’exclusion de Gilchrist Olympio par le Bureau national, « Une instance à peine représentative de l’ensemble des composantes de l’UFC » et réclame l’organisation d’un congrès.
Au passage, l’éditorialiste rappelle que Jean-Pierre Fabre n’est pas le « président élu » et qu’il lui est conseillé de rester « à sa place », c’est à dire secrétaire général de la formation.
En attendant conclut le texte, « Gilchrist Olympio demeure le Président national de l’UFC ».
Voici l’éditorial publié samedi par le site de l’UFC
Le désarroi de Jean-Pierre Fabre !
Ne nous voilons plus la face ! Il y a bel et bien problèmes à l’UFC : les ambitions démesurées de quelques uns, et un dysfonctionnement du parti.
Et ceux-ci ne peuvent être réglés que par un Congrès. Une instance à peine représentative de l’ensemble des composantes de l’UFC ne peut prétendre exclure un membre du parti, encore moins son Président fondateur, et dont le mandat a été unanimement renouvelé par le Congrès du Parti en juillet 2008.
Il y a de la fébrilité et du désarroi chez Jean-Pierre Fabre et ses quelques amis qui se prétendent dépositaires de l’autorité au sein de l’UFC. Le secrétaire général -non plus le Président élu- annonce des décisions qui n’engagent pas le Parti.
Certains prennent leur rêves pour des réalités. Si Jean-Pierre Fabre et ses amis étaient si assurés que cela d’être dans leur droit et sur le bon chemin, pourquoi ne pas vite convoquer un Congrès extraordinaire du Parti, et dans les bonnes formes.
Sinon, jusqu’à ce que cette instance se réunisse, Gilchrist Olympio demeure le Président national de l’UFC, et Jean-Pierre Fabre, le secrétaire général. Que chacun reste dans son rôle pour le bien et l’unité du parti. Chaque chose à sa place !
A bon entendeur !!!

Le site de l'UFC

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !