Kétao retrouve sa vocation de carrefour commercial

10/07/2016
Kétao retrouve sa vocation de carrefour commercial

Faure Gnassingbé dimanche à Kétao

Le président  Faure Gnasingbé a  inauguré dimanche le marché de Kétao (préfecture de la Binah 470 km de Lomé).

Cette ville est un carrefour commercial qui voit affluer les commerçants du Burkina Faso, du Bénin et du Ghana.

Le site comprend 2.133 places dont 598 sous hangars. Il a été réalisé par l’Agence d’appui au développement à la base (ANADEB) pour un montant de près de 398 millions de Fcfa.

M. Gnassingbé avait à ses côtés le Premier ministre, Komi Selom Klassou, et la ministre du Développement à la base, Victoire Dogbé-Tomegah.

L’ancien marché de Kétao avait été construit en 1963 grâce à l’aide de la coopération allemande. Son importance économique tient avant tout à sa situation géographique de ville frontière et de carrefour de plusieurs autres agglomérations que sont Kara, Pagouda, Sirka et Kémérida-Kassoua.

Le chef de l’Etat a également inauguré à Kara la Maison des jeunes. Le complexe est composé d’ateliers de formation, de salles de cours et d’équipements ludiques dont un théâtre en plein air de 2.000 places.

L’investissement est de 350 millions de Fcfa.

Des Maisons du même type verront bientôt le jour à Atakpamé et à Lomé.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Prévenir la menace terroriste

Coopération

Des experts ouest-africains viennent de se réunir à Lomé dans le cadre du projet européen sûreté de l’aviation civile en Afrique.

Océans : sécurité et développement

Union Africaine

La session ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) s'est déroulée mardi à Addis Abeba.

Administration bien plus rapide

Tech & Web

Le président Faure Gnassingbé a inauguré lundi le réseau e-gouvernement. 560 administrations sont reliées entre-elle par fibre optique.

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.