Kodjo dans le texte

17/03/2013
Kodjo dans le texte

Agbéyomé Kodjo, le dirigeant d’Obuts (opposition) était l’invité dimanche de la radio privée Nana FM. Inculpé dans le cadre de l’enquête sur les incendies criminels des marchés de Kara et de Lomé, il s’est plaint des conditions dans lesquelles s’étaient déroulé son séjour de 40 jours à la gendarmerie. M. Kodjo a de nouveau déclaré qu’il avait été torturé. Aucun médecin n’a été en mesure de certifier les dires de ce politicien qui laissent dubitatifs.

A l’instar de ses amis du CST et de l’ANC, Agbéyomé Kodjo estime que les inculpations de plusieurs membres de l’opposition, y compris la sienne, s’apparentent à un « acharnement ». La justice doit disposer d’un certain nombre d’éléments pour poursuivre une vingtaine de personnes. L’instruction permettra de déterminer avec précision les responsabilités éventuelles des uns et des autres.

Enfin, interrogé par Nana FM sur les nouvelles prérogatives conférées à la HACC, le leader d’Obuts soutient que c’est « une manière de museler les journalistes courageux qui dénoncent les dérives du pouvoir en place ».

On aimerait bien que M. Kodjo fasse la démonstration que la diffusion de fausses informations et l’atteinte à la vie privée procèdent d’un « journalisme courageux ».

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Liberté, modernité, efficacité

Justice

Le secteur de la justice est en phase d'évolution et de modernisation. Un audit donne des pistes pour davantage d'efficacité. 

Mango et Dapaong bénéficient d'un appui de l'UE

Coopération

L'UE va consacrer plus de 300 millions à la réhabilitation du réseau d’eau potable à Mango et Dapaong.

Klassou lance la riposte

Santé

Le Premier ministre, Komi Selom Klassou, a reçu jeudi Christian Maoula, le directeur d’ONUSIDA pour le Togo.

Analyse qualitative

Santé

Cofinancé par la Fondation Mérieux et l’AFD, le nouveau laboratoire central a été inauguré jeudi à Lomé.