Kofi Yamgnane et le périmètre de la rupture

02/02/2012
Kofi Yamgnane et le périmètre de la rupture

Kofi Yamgnane, ancien secrétaire d’Etat de François Mitterrand, qui avait un temps songé à faire une carrière politique au Togo et même à se présenter à la présidentielle de 2010, a définitivement rejoint les bords de Seine et plus précisément l’Avenue de Ségur, où se trouve le QG du candidat du Parti socialiste, François Hollande. Fini donc les manifs du FRAC !

M. Yamgnane a été nommé conseiller pour l’Afrique.

Au cours d’une réunion qui s’est tenue le 25 janvier au siège de campagne, l’animateur de l’association togolaise « Sursaut » a tracé les contours de la politique africaine de François Hollande en cas de victoire à la présidentielle le 6 mai.

Disparition des bases militaires françaises en Afrique, fin de l’aide liée, suppression du ministère de la Coopération et de la cellule Afrique de l’Elysée, refonte de l’AFD, etc…

Mais comme le révèle La Lettre du Continent parue jeudi, l’intervention de Kofi Yamgnane a suscité un silence embarrassé de l’assistance.

Certains ténors du PS ont préféré nuancé le périmètre de la rupture. Quant à la proposition du natif de Bassar  d’abandonner le Fcfa, elle a été rapidement éludée.

Lettre du Continent N°628

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Guinée Bissau : non aux sanctions !

Cédéao

Les 19 personnalités bissau-guinéennes, récemment sanctionnées par la Cédéao pour non respect de l’Accord de Conakry, constestent cette décision.

La mode dans tous ses états

Culture

Le FIMO 228, Festival international de la mode au Togo, s’est ouvert mardi à l’hôtel Ibis de Lomé.

Faussaires expérimentés sous les verrous

Faits divers

Plusieurs centaines de cartes d’identité, de passeports et de nombreux documents administratifs togolais et étrangers ont été saisis par la police.

Il faut parfois savoir faire des concessions

Justice

Le Collectif des associations contre l’impunité au Togo (CACIT) a salué mardi la grâce présidentielle en faveur de 45 manifestants de l'opposition.