Kpalimé, capitale de la femme

08/01/2013
Kpalimé, capitale de la femme

Patricia Ayawavi Dagban-Zonvidé (photo), la ministre de la Promotion de la femme à ouvert mardi à Kpalimé le 2e Forum national de la femme togolaise ; le premier s’était déroulé en 2009 à Lomé.

« Autonomisation de la femme et croissance économique », tel est le thème de cette rencontre de 3 jours qui va permettre à plus de 500 participants de discuter des questions socio-économiques et politiques. La finalité est d’impliquer davantage les femmes dans le processus de développement du Togo.

« Il y a une évidence partagée ici, de grands pas ont été faits sur la voie de l’autonomisation de la femme. Mais nous devons garder à l’esprit que beaucoup reste à faire. Il nous faut imaginer, innover, inventer des stratégies clairvoyantes susceptibles de venir en appui à nos actions », a déclaré la ministre.

Khardiata Lô N’Diaye

Ce Forum se déroule quelques jours après l’annonce faite par le président de la République d’introduire la parité homme/femme pour les fonctions électives. Un projet de loi sera prochainement soumis aux députés. Cette idée fera débat à Kpalimé, mais l’adhésion ne fait aucun doute.

La première à s’en féliciter a d’ailleurs été la coordinatrice résidente du Système des Nations Unies au Togo, Khardiata Lô N’Diaye.

« Les agences du Système des Nations Unies se tiennent prêtes, comme elles l’ont toujours fait, à accompagner le Togo et à l’aider à concrétiser cet engagement, à passer des intentions aux actes, pour le progrès dans la voie de la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement visant la promotion de l’égalité entre les sexes », a déclaré Mme Lô N’Diaye. 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Un modèle exemplaire de la coopération européenne

Coopération

Fréquentes au Togo, les pluies tropicales provoquent d’importantes inondations, notamment en milieu urbain.

Veille sanitaire

Santé

La grippe aviaire a fait son retour dans deux préfectures. Des mesures d'urgence ont été imposées doublées d'une surveillance sanitaire.

Rien ne va plus à Kinshasa

Union Africaine

En RDC, le médiateur togolais Edem Kodjo est dans l'incapacité de réunir le pouvoir et l'opposition. 

Le secteur privé ne contribue pas pleinement à la politique de relance

Développement

Le Togo, via différents accords et conventions, s’est engagé a utiliser de la façon la plus efficace l’aide publique au développement (APD).