Kpatcha Gnassingbé : voici ma version

01/04/2012
Kpatcha Gnassingbé : voici ma version

La télévision togolaise (TVT) a diffusé samedi la déposition de Kpatcha Gnassingbé (photo) devant la Commission «Vérité, justice et réconciliation » (CVJR) sur les évènements de 2005.

 L’ancien ministre de la Défense, condamné il y a quelques mois à 20 ans de prison pour une tentative de coup d’Etat, a expliqué qu’il avait demandé aux officiers supérieurs de faire allégeance à Faure Gnassingbé à l'annonce du décès du président Eyadéma en février 2005.

"Je tenais à éviter le chaos, peut-être que j'ai mal fait, je tiens alors à demander pardon à tout le peuple togolais", a-t-il déclaré.

Il a démenti les allégations selon lesquelles, il serait impliqué dans les massacres de Bè. "Je n'ai jamais eu de milices, je n'ai jamais été mêlé, ni de près ni de loin à ces événements", a indiqué M. Gnassingbé.

Lors de sa déposition, l’ancien député de la Kozah a plaidé pour la réconciliation.  "Oublions nos rancœurs et nos haines et accordons nous un pardon sincère". Un appel du pied en direction de son demi-frère et des autorités.

La CVJR, créée à l’initiative du président Faure Gnassingbé, doit faire la lumière sur les violences politiques au Togo entre 1958 et 2005. Son rapport final est attendu mardi.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Voir plus loin

Santé

Le service d’ophtalmologie du CHU Sylvanus Olympio de Lomé a reçu vendredi de nouveaux équipements.

L'art descend dans la rue

Culture

Les commémorations du 57e anniversaire de l’indépendance ont pris fin vendredi avec l’inauguration d’une gigantesque fresque.

Prévenir la menace terroriste

Coopération

Des experts ouest-africains viennent de se réunir à Lomé dans le cadre du projet européen sûreté de l’aviation civile en Afrique.

Océans : sécurité et développement

Union Africaine

La session ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) s'est déroulée mardi à Addis Abeba.