Kpatcha Gnassingbé : voici ma version

01/04/2012
Kpatcha Gnassingbé : voici ma version

La télévision togolaise (TVT) a diffusé samedi la déposition de Kpatcha Gnassingbé (photo) devant la Commission «Vérité, justice et réconciliation » (CVJR) sur les évènements de 2005.

 L’ancien ministre de la Défense, condamné il y a quelques mois à 20 ans de prison pour une tentative de coup d’Etat, a expliqué qu’il avait demandé aux officiers supérieurs de faire allégeance à Faure Gnassingbé à l'annonce du décès du président Eyadéma en février 2005.

"Je tenais à éviter le chaos, peut-être que j'ai mal fait, je tiens alors à demander pardon à tout le peuple togolais", a-t-il déclaré.

Il a démenti les allégations selon lesquelles, il serait impliqué dans les massacres de Bè. "Je n'ai jamais eu de milices, je n'ai jamais été mêlé, ni de près ni de loin à ces événements", a indiqué M. Gnassingbé.

Lors de sa déposition, l’ancien député de la Kozah a plaidé pour la réconciliation.  "Oublions nos rancœurs et nos haines et accordons nous un pardon sincère". Un appel du pied en direction de son demi-frère et des autorités.

La CVJR, créée à l’initiative du président Faure Gnassingbé, doit faire la lumière sur les violences politiques au Togo entre 1958 et 2005. Son rapport final est attendu mardi.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Subventions US aux ONG togolaises

Santé

Le Fonds des ambassadeurs pour l’Afrique de l’Ouest (WAAF) est un dispositif initié par les Etats-Unis, via USAid, destiné à améliorer la santé de la population.

Le vivre ensemble passe par les cultures

Diaspora

lLa Semaine de l’intégration africaine se poursuit à Lomé. Mercredi, les participants ont pu assister à animations culturelles.

Erreurs de jeunesse

Social

Kondé Sangbana, le président du Conseil national du dialogue social (CNDS), a rappelé mercredi le rôle primordial de l’institution qu’il dirige pour régler les conflits.

Fonctionnement de la justice perturbé

Justice

Le fonctionnement de la justice est perturbé depuis le début de la semaine par une grève des greffiers qui réclament une amélioration de leur condition de vie et de travail.