L'ADDI 'pose ses conditions' à l'ouverture d'un dialogue

26/10/2017
L'ADDI 'pose ses conditions' à l'ouverture d'un dialogue

Aimé Gogué, le leader de l'ADDI

Pour François Kampatibé, l’un des responsables de l’Alliance des démocrates pour un développement intégral (ADDI, opposition), la récente prise de position du président ivoirien à propos de la crise politique au Togo n’est pas totalement satisfaisante.

Ce sont des propos diplomatiques qui n’engagent que lui. Les déclarations d’Alassane Ouattara sont en déphasage avec ce que veut le peuple togolais’, a-t-il déclaré jeudi.

Cet opposant estime que 'ce qui a été fait à l’Assemblée nationale ne participe pas aux réformes politiques réclamées’.

Les députés de la majorité ont adopté récemment un projet de réforme de la constitution qui limite le mandat présidentiel et introduit un scrutin uninominal majoritaire à deux tours.

Le chef de l’Etat ivoirien avait déclaré mardi : ‘Les protagonistes doivent engager des négociations pour aboutir à des modifications constitutionnelles dont le processus ‘est déjà engagé’.

François Kampatibé se déclare cependant favorable à l’ouverture d’un dialogue, ‘mais en posant nos conditions’. Sans donner plus de précisions.

Une partie de l’opposition a profité de l’adoption du projet de réforme pour demander davantage et, notamment, le départ du président Faure Gnassingbé. Une demande anticonstitutionnelle dans la mesure ou le mandat de Faure Gnassingbé s’achèvera en 2020.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les échecs, c'est la pierre de touche de l'intelligence

Sport

L'Olympiade d'échecs 2018 a lieu du 23 septembre au 8 octobre au Sport Palace de Batoumi, en Géorgie. 

Les clubs issus de la D2 créent la surprise

Sport

Le championnat de première division a débuté samedi avec 14 clubs. Gbohloesu et Sara FC, venus de la D2, se sont imposés.

L'empreinte du Togo

Culture

La Banque ouest-africaine de développement (BOAD) a lancé un concours photos. Le vote se déroule en ligne.

En 2030, on y verra beaucoup plus clair

Développement

Le Togo a annoncé en juin dernier vouloir se doter d’une stratégie d’électrification ambitieuse.