L’ADN doit parler

05/02/2014
L’ADN doit parler

Le ministre de l’environnement, André Johnson (photo), a annoncé mercredi avoir demandé l’assistance d’experts américains pour déterminer l’origine des 4 tonnes d’ivoire saisies récemment au port de Lomé. Une analyse ADN devrait, en effet, permettre d’en savoir un peu plus.

La population de pachydermes est trop modeste au Togo - environ 115 répertoriés et identifiés – pour permettre un braconnage de grande ampleur sur le territoire.

Les défenses viennent donc d’ailleurs acheminées peut- être depuis l’Afrique australe et l’Afrique centrale jusqu’au port de Lomé.

Les 3 conteneurs contenant l’ivoire devaient être exportés au Vietnam ; la destination finale étant sans doute la Chine où la demande reste très forte malgré les interdictions internationales.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Togo-Libye : score nul

Sport

La Togo a fait match nul (0-0) vendredi à Alexandrie (Egypte) face à la Libye en match amical.

Les Eperviers changent d’équipementier

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) a signé jeudi un accord avec l’équipementier allemand Puma. Seulement pour une durée limitée.

La Cour constitutionnelle n'est pas une juridiction comme les autres

Justice

La Cour constitutionnelle croule littéralement sous les requêtes de saisie pour un oui ou pour un non. L'heure est à la clarification.

Une politique qui coule de source

Développement

Une eau de bonne qualité est essentielle au développement économique et humain. Les autorités s'emploient à la fournir. Le taux de couverture est en hausse.