L’ADN doit parler

05/02/2014
L’ADN doit parler

Le ministre de l’environnement, André Johnson (photo), a annoncé mercredi avoir demandé l’assistance d’experts américains pour déterminer l’origine des 4 tonnes d’ivoire saisies récemment au port de Lomé. Une analyse ADN devrait, en effet, permettre d’en savoir un peu plus.

La population de pachydermes est trop modeste au Togo - environ 115 répertoriés et identifiés – pour permettre un braconnage de grande ampleur sur le territoire.

Les défenses viennent donc d’ailleurs acheminées peut- être depuis l’Afrique australe et l’Afrique centrale jusqu’au port de Lomé.

Les 3 conteneurs contenant l’ivoire devaient être exportés au Vietnam ; la destination finale étant sans doute la Chine où la demande reste très forte malgré les interdictions internationales.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !