L’ANC aurait touché en réalité 500 millions, selon l’UFC

03/03/2014
L’ANC aurait touché en réalité 500 millions, selon l’UFC

Dans un nouveau mémorandum rendu public, l’Union des forces de changement (UFC) s’interroge sur le ‘silence embarrassant’ des responsables de l’ANC sur l’utilisation des 240 millions de Fcfa reçus à titre d’indemnité de l’Etat pour l’exclusion de 9 députés accusés de transhumance.

Un comportement d’autant plus critiquable, selon le parti de Gilchrist Olympio, que l’ANC ne cesse de donner des leçons de bonne gouvernance et de morale, non seulement au gouvernement togolais et aux autres partis togolais, mais aussi aux représentations de la communauté Internationale au Togo, est nécessaire.

Pour l’ANC le versement de 240 millions de FCFA ne serait en réalité que la seconde tranche d’un versement de 500 millions dont la première tranche aurait été versée avant les élections législatives de 2013, non plus par le Trésor public avec des traces faciles à retrouver, mais d’une manière plus occulte en provenance d’une caisse noire politique, à l’insu de la totalité des ex-députés concernés et de leurs avocats auprès de la Cour de Justice de la Cédéao.

Informations complémentaires

Mémorandum UFC.pdf 71,89 kB

Tags:

UFC

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Indice harmonisé des prix à la consommation : un casse-tête

Cédéao

La Cédéao vient d’achever à Lomé une réunion consacrée à l'état d'avancement des outils du traitement de l'indice harmonisé des prix à la consommation (IHPC) des pays membres.

Alliance contre l'extrémisme

Cédéao

Un sommet conjoint Cédéao-CEEAC sur la paix, la radicalisation et l'extrémisme violent aura lieu prochainement à Lomé.

Un projet humanitaire

Justice

L’Union européenne accompagne depuis plusieurs années le Togo dans un programme de modernisation de la justice. Le chantier est vaste et complexe.

La Chambre des notaires prend acte

Justice

Cinq nouveaux notaires ont prêté serment jeudi devant la Cour d’appel de Lomé. La profession est en pleine mutation.