L'ANC manque de souplesse

09/09/2011
L'ANC manque de souplesse

L’ANC n’a pas participé jeudi à la rencontre organisé chez le Premier ministre Gilbert Houngbo (photo) pour évoquer les bases d’une relance du dialogue politique. Ce matin, Eric Dupuy, le responsable de la communication du parti, en a expliqué les raisons sur une radio privée.

"Un dialogue est nécessaire et même souhaitable dans une démocratie, mais à l'heure actuelle, certaines choses doivent être prêtes avant que nous puissions dialoguer avec le gouvernement, notamment le problème de la violation de la constitution qui a amené l'exclusion de neuf députés de l'Assemblée nationale. Nous pensons que nous ne pouvons pas discuter avec un pouvoir qui piétine allègrement la constitution et les faits nous donnent raison puisqu'aujourd'hui on juge un député au tribunal de Lomé sans avoir levé son immunité parlementaire", a expliqué M. Dupuy.

Plusieurs députés, élus sous l’étiquette UFC, avaient rejoint il y a quelques mois l’ANC, une formation extra parlementaire dissidente, entraînant leur exclusion de l’Assemblée.

Jeudi, Pascal Bodjona, le ministre de l’Administration territoriale, avait exprimé sa volonté de poursuivre les efforts afin de convaincre l’ANC de participer au dialogue.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Partage des ressources

Coopération

L’Autorité du bassin du Mono (ABM) tient depuis vendredi à Lomé sa session ministérielle.

En toute amitié

Sport

Les Eperviers se rendront au mois d’octobre en Russie pour rencontrer en match amical l’Iran (5 octobre).

Un moyen efficace de combattre le paludisme

Santé

La campagne de distribution de moustiquaires imprégnées a débuté jeudi à Notsé.

Armes retrouvées à Sokodé

Faits divers

Lors de la manifestation organisée le 19 août par le PNP (opposition) à Sokodé, des armes avaient été volées dans le commissariat avant qu’il ne soit la proie des flammes.