L’ARMP désormais opérationnelle

16/11/2011
L’ARMP désormais opérationnelle

Les membres de l’Autorité de régulation des marchés publics (ARMP) ont officiellement pris leur fonction mardi lors d’une cérémonie présidée par Adji Otéth Ayassor (photo), le ministre de l’Economie et des Finances.

« A partir de cet instant, vous endossez une lourde responsabilité. Vous devez accomplir votre mission avec dignité, loyauté et honneur. Il s’agit de vous mettre au service exclusif de l’intérêt supérieur de la Nation en vous s’attachant à l’application strict des textes qui régissent les marchés publics au Togo », a indiqué M. Ayassor les invitant à veiller au respect des principes de la concurrence, de la liberté d’accès à la commande publique et à l’égalité de traitement des candidats. 

Les membres de l’ARMP avaient été nommés le 16 septembre dernier. Ils auront pour mission de réguler le fonctionnement des appels d’offres de l’Etat et, le cas échéant, de régler les conflits qui pourraient survenir lors de l’attribution des marchés.

Les soumissionnaires s’estimant lésés pourront saisir l’Autorité.

La création de l’ARPM s’inscrit dans la volonté des autorités de faire du Togo un exemple en matière de transparence financière et de bonne gouvernance.

L’organisme est composé de 9 membres représentant à parité l’administration, le secteur privé et la société civile.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.