L'Afrique peut encore se soigner

21/05/2008
L'Afrique peut encore se soigner

Robert Dussey, professeur à l'université de Lomé et à l'Ena, et actuel conseiller diplomatique du président Faure Gnassingbé, vient d'écrire un ouvrage dans lequel il dénonce les maux dont souffre l'Afrique depuis les années soixante : mauvaise gestion, absence de démocratie, clientèlisme. Presque tous les pays africains sont logés à la même enseigne. Pour l'auteur, il est temps que les dirigeants africains et avec eux l'ensemble de la classe politique prennent leur destin en main et mettent fin aux mauvaises habitudes. Des comportement, indique-t-il, largement hérités des colonisateurs.

##S_B##Votre livre est un réquisitoire très sévère contre les présidents africains qui se sont succédés depuis l'indépendance

Robert Dussey :

Ce livre est une forme d'autocritique. Il ne s'agit pas de dresser un réquisitoire sévère à l'endroit des dirigeants africains, mais c'est un livre qui pousse à la responsabilité dans la gouvernance des pays africains. Le constat aujourd'hui est que depuis les indépendances dans les années soixante, les résultats sont plus ou moins négatifs.

Négatifs car il existe des problèmes liés à la mauvaise gouvernance, à la mauvaise gestion du pouvoir politique et puis il y a un problème lié à l'histoire du continent africain qui pèse toujours sur des décisions actuelles.

Bien sûr, il ne s'agit pas de tous les pays. Cela peut varier d'un Etat à l'autre car les réalités ne sont pas les mêmes.

Vous consacrez une large part de votre livre à cette piètre gouvernance, à la corruption, au clientélisme à l'ethnicisme. Des maux auxquels le Togo n'a pas échappé. Et pourtant, pas une ligne la dessus. Pourquoi ?

Robert Dussey :

Le Togo d'aujourd'hui, je vous rassure, n'est pas le Togo d'hier. Quand on voit les efforts faits par le président Faure depuis son arrivée au pouvoir e 2005 jusqu'à ce jour, tout le monde est d'accord pour reconnaître que le pays a changé de visage. Il s'est engagé dans un voie démocratique qui est très rassurante et qui a d'ailleurs poussé les partenaires étrangers à le féliciter.

Mais mon propos n'est pas dans ce livre de parler du Togo mais de l'Afrique dans son ensemble. Je dresse un constat général et pas au cas par cas.

Le continent africain va mal, c'est un constat. Il est indispensable que les dirigeants politiques et pas seulement ceux qui sont au pouvoir, mais ceux qui aspirent à y accéder et la classe politique toute entière soient conscients des problèmes qui minent l'Afrique.

Il faut que l'Afrique soit désormais bien gouvernée pour que cette région puisse sortir du sous-développement et un jour s'affirmer comme un continent capable lui aussi de mener le destin de l'humanité.

"L'Afrique malade de ses hommes politiques" par Robert Dussey (252 pages, 19€)

Jean Picollec éditeur, Paris

Pour commander le livre auprès de la maison d'édition

Jean Picollec

47, rue Auguste Lançon 75013 Paris

Tél. 331- 45 89 73 04

Fax 331-45 89 40 72

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

L’Etat n’a pas les moyens de répondre à toutes les doléances

Social

Le malaise au sein du ministère de la Fonction publique est réel et des problèmes se posent concernant les conditions de travail.

Forêts : le Togo opte pour la convergence

Environnement

Le Togo adhère pleinement au plan de convergence pour la gestion et l’utilisation durables des écosystèmes forestières dans l'espace Cédéao.

Accompagner la décentralisation

Coopération

L’Union européenne et l’Allemagne vont financer pour 19 millions d’euros un programme de décentralisation et de gouvernance locale.

Talents maison

Culture

Le groupe Toofan et l’artiste Almok sont nominés pour l'Afrimma, une compétition qui récompense les meilleurs artistes d’Afrique.