L’Alliance en pleine désunion

22/02/2010
L’Alliance en pleine désunion

La décision de Maurice Dahuku Péré, ancien cacique du RPT, de soutenir l’UFC et le Front républicain pour l’alternance et le changement (FRAC), ne fait pas que des heureux au sein de l’Alliance, le parti qu’il a créé. Certains militants ont carrément décidé de soutenir la candidature de Faure Gnassingbé.
« La décision du ralliement de l’Alliance au FRAC est une décision unilatérale prise par le président du parti, Maurice Dahuku Péré, sans concertation avec la base. Nous n’adhérons pas à cette décision et nous les 52 responsables de fédération et de cession, nous comptons soutenir et accompagner le président Faure», a déclaré lundi Tchakou Toufailé, le porte-parole des dissidents de l’Alliance.
Joint au téléphone par republicoftogo.com, l’un des membres du Comité politique affirme cependant que la décision de rallier le FRAC a été prise « en pleine concertation avec les instances du parti ».
Maurice Dahuku Péré a été président de l’Assemblée nationale sous le président Eyadema et membre influent du RPT avant d’en être exclu.
Le Togo choisira son président le 4 mars prochain.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Vigilance et prévention

Santé

Une réunion a regroupé mercredi autour du Premier ministre les membres de la commission nationale de lutte contre Ebola, la représentante de l’OMS au Togo et une délégation du Commandement des États-Unis pour l'Afrique.

Monter en puissance sur la répression

Coopération

Francopol, le réseau institutionnel de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF) organise à Lomé une rencontre sur la lutte contre la violence faite aux femmes.

L’UEMOA déclare forfait

Sport

En raison de problèmes liés à l’organisation, la 7e édition du tournoi de l’UEMOA, prévue du 22 au 29 novembre à Lomé, a été reportée à une date ultérieure.

Un projet essentiel dans la lutte contre Ebola

Santé

Le manque d’accès à un système de santé de qualité, en particulier à un diagnostic et à des services de laboratoire de qualité, entrave les efforts de l’Afrique de l’Ouest.