L’Alliance en pleine désunion

22/02/2010
L’Alliance en pleine désunion

La décision de Maurice Dahuku Péré, ancien cacique du RPT, de soutenir l’UFC et le Front républicain pour l’alternance et le changement (FRAC), ne fait pas que des heureux au sein de l’Alliance, le parti qu’il a créé. Certains militants ont carrément décidé de soutenir la candidature de Faure Gnassingbé.
« La décision du ralliement de l’Alliance au FRAC est une décision unilatérale prise par le président du parti, Maurice Dahuku Péré, sans concertation avec la base. Nous n’adhérons pas à cette décision et nous les 52 responsables de fédération et de cession, nous comptons soutenir et accompagner le président Faure», a déclaré lundi Tchakou Toufailé, le porte-parole des dissidents de l’Alliance.
Joint au téléphone par republicoftogo.com, l’un des membres du Comité politique affirme cependant que la décision de rallier le FRAC a été prise « en pleine concertation avec les instances du parti ».
Maurice Dahuku Péré a été président de l’Assemblée nationale sous le président Eyadema et membre influent du RPT avant d’en être exclu.
Le Togo choisira son président le 4 mars prochain.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Finance inclusive : avez-vous le bon profil ?

Politique

Le Fonds national pour la finance Inclusive (FNFI) a été lancé en janvier dernier et est opérationnel. Une Direction de Promotion de la finance Inclusive a été créée par décret et son opérationnalisation est en cours de réalisation. 

Anges conserve sa place de leader

Sport

Le championnat de D1 a repris samedi après plus d’un mois d’interruption pour cause de Coupe du Monde. 

L’engagement personnel de Faure Gnassingbé

Coopération

Le 17 juillet dernier, l'Union européenne a alloué près de 5 millions d’euros à la Cédéao pour lui permettre de créer une réserve alimentaire régionale.

Combats techniques et spectaculaires

Culture

Les luttes traditionnelles Evala en pays Kabyé se sont achevées jeudi avec la grande finale qui a opposé la coalition Akei+Lao+Kioude+Tchamdè à celle de Kadjika+Awidina+Koda+Pittah.