L’Assemblée jouera sa partition

04/01/2010
Abbas Bonfoh, président de l'Assemblée nationale

Le président de l'Assemblée nationale, Abbas Bonfoh, a salué lundi lors de la présentation de vœux au chef de l'Etat les avancées « notables » enregistrées grâce aux réformes économiques et politiques.
"Sous votre impulsion, Monsieur le Président, des efforts considérables ont été faits en matière de réhabilitation des infrastructures en vue du désenclavement du monde rural. C’est ainsi que votre décision de construire 50 km de pistes rurales dans chaque préfecture est très appréciée par nos laborieuses populations qui constatent l’effectivité des travaux", a déclaré M. Bonfoh.
Le président du Parlement a assuré que son institution "serait toujours présente pour jouer sa partition en votant tous les textes susceptibles de permettre au gouvernement de continuer à lutter efficacement contre la pauvreté ".
Les membres de l’Assemblée ont présenté leurs vœux en l'absence des députés de l’UFC (opposition).

Voici l'intégralité de l'intervention du président El Hadj Abass Bonfoh
Excellence Monsieur le Président de la République,
Au seuil de la nouvelle année 2010, je voudrais au nom de l’Assemblée nationale et à mon nom propre, rendre grâce à Dieu Tout-Puissant pour vous avoir accordé tout au long de l’année écoulée sa protection et ses grâces dans la conduite des affaires de l’Etat.
Qu’il continue par vous inspirer dans votre lourde et exaltante mission à la tête de notre pays.
Je voudrais également souhaiter que 2010 soit une année de parfaite santé et de paix profonde pour vous-même, pour votre illustre famille, pour vos collaborateurs et une année de prospérité pour le peuple togolais tout entier.
Excellence Monsieur le Président de la République,
L’année 2009 qui s’est achevée a été, de toute évidence, marquée au plan mondial, par des avancées significatives.
Elle a tout de même été celle au cours de laquelle la conjonction des effets néfastes de la crise financière et économique puis des calamités naturelles liées aux changements climatiques ont fortement éprouvé tous les pays et singulièrement ceux en développement.
Au Togo, c’est avec un grand courage politique et un pragmatisme d’homme d’Etat que vous avez, Excellence Monsieur le Président de la République, poursuivi votre politique de dialogue, de réconciliation nationale, de développement social et de redressement économique.
Cela s’est traduit par plusieurs mesures concrètes et nous en citerons ici quelques-unes car il serait pénible de vouloir dresser un tableau exhaustif d’autant plus que vos réalisations au profit de nos laborieuses populations sont importantes et nombreuses.
*Au plan Politique,
- la mise en place effective et opérationnelle de la Commission Vérité, Justice et Réconciliation ceci, après un long processus inclusif et d’écoute de toutes les couches socioprofessionnelles de notre pays;
- la poursuite du dialogue inter-togolais entre tous les acteurs de la vie politique;
- la promotion des valeurs relatives aux droits de l’homme et de l’Etat de droit en l’occurrence l’abolition de la peine de mort au Togo ;
- des réformes substantielles ayant abouti, entre autres, à la révision du code électoral dans l’optique des élections présidentielles apaisées et surtout sans violence du 28 février 2010;
- la mise en place et la composition consensuelles de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) chargée d’organiser et de superviser tout le processus électoral, etc.
En effet, l’organisation et la réalisation d’un évènement électoral, quel que soit son enjeu, nécessitent un climat de paix.
Dans cette perspective et afin de garantir la sécurité avant, pendant et après les consultations électorales, la Force Sécurité Election Présidentielle 2010, (FOSEP 2010), forte de six mille hommes, (6000) a été créée. Elle a pour mission de rassurer tous les citoyens de même que les ressortissants étrangers vivant ici chez nous.
*Au plan Social nous pouvons énumérer,
- l’organisation de plusieurs concours de recrutement de jeunes diplômés dans l’administration publique, la police, l’enseignement général et technique, la santé.
Ces différents concours ont permis de fournir des emplois décents à plus de sept mille (7000) jeunes sans oublier l’intégration dans la fonction publique des agents temporaires ainsi que des enseignants auxiliaires ayant bouclé 5 ans d’ancienneté.
- l’instauration du fonds d’appui aux initiatives des jeunes et celui de l’aide à la culture, tout ceci ayant pour objectif de lutter, par tous les moyens, contre le chômage des jeunes.
- la poursuite de la gratuité de l’enseignement préscolaire et primaire et le payement de primes aux enseignants volontaires communément appelés les EV d’une part, et l’appui à la césarienne d’autre part, sont autant d’actes de votre politique volontariste qui vise à combattre l’ignorance et la pauvreté sous toutes ses formes.
Excellence Monsieur le Président de la République,
Au niveau de l’agriculture qui est le poumon de notre économie, votre premier souci est d’assurer la sécurité alimentaire à tout le peuple tout en garantissant un pouvoir d’achat à nos vaillants agriculteurs.
Deux faits importants ont traduit cette préoccupation.
Il s’agit:
- Du forum des agriculteurs que vous avez fait organiser afin d’échanger directement avec les principaux acteurs du secteur agricole pour une meilleure prise en compte de leurs préoccupations dans les programmes et stratégies de développement agricole.
- De la poursuite du soutien financier, matériel et technique au monde rural à travers la subvention des intrants, la remise d’équipements agricoles aux groupements de producteurs et la mécanisation progressive de l’agriculture.
*Au plan économique,
Vous avez posé les bases de la bonne gouvernance économique par :
- la mise en place de la Cour des comptes, une institution qui a pour mission de veiller à la gestion efficiente et rigoureuse des deniers publics;
- L’apurement de la dette intérieure qui a constitué une véritable bouffée d’oxygène au secteur privé ainsi que le redressement économique, le tout s’inscrivant dans l’optique d’atteindre le point d’achèvement des Pays Pauvres Très Endettés.
Toutes ces mesures ont été fort appréciées par nos partenaires qui ont réagi pour la plupart par l’annulation ou l’allégement de la dette extérieure du pays.
Il s’agit notamment des créanciers du club de Paris et de certains partenaires bilatéraux et multilatéraux.
La représentation nationale les remercie pour leur accompagnement dans la relance de l’économie, seul moyen d’asseoir les bases du développement durable et de consolider la démocratie.
Il est évident que tout développement économique passe par le développement de la route.
Sous votre impulsion, Excellence Monsieur le Président de la République, des efforts considérables ont été faits en matière de réhabilitation des infrastructures en vue du désenclavement du monde rural.
C’est ainsi que votre initiative d’accorder 50 km de pistes rurales à chacune de nos préfectures est très appréciée par nos laborieuses populations qui constatent l’effectivité des travaux.
Nous ne pouvons pas passer sous silence la réhabilitation des ponts détruits en 2008 par des inondations catastrophiques, lesquelles inondations n’épargnent aucune contrée de la planète en témoigne la récente Conférence de Copenhague sur le climat.
Aussi, grâce à vos équations personnelles adossées à une diplomatie agissante, les ponts d’Amakpapé et de Togblékopé, pour ne citer que ces deux, ont-ils été entièrement refaits et inaugurés par Votre Excellence.
Excellence Monsieur le Président de la République,
De tout ce qui précède, je voudrais saisir l’occasion pour vous rendre un vibrant hommage pour cette politique de redressement socio-économique et vous encourager à poursuivre dans la paix, la sérénité et dans la concorde nationale, les grands chantiers de reconstruction et de relance de tous les secteurs socio-économiques afin de sortir notre pays de son état de sous-développement.
La représentation nationale, par ma voix, vous réaffirme son soutien ferme et son adhésion à votre politique empreinte de pragmatisme.
Elle sera toujours présente pour jouer sa partition en votant des textes susceptibles de permettre au Gouvernement de continuer par lutter efficacement contre la pauvreté dans notre pays.
Notre pays, le Togo, se trouve, à un tournant décisif de son histoire avec la tenue des élections présidentielles du 28 février 2010. Nous la voulons tous, apaisée, transparente, juste et sans violence aucune.
Votre détermination politique sans faille, imbue d’une volonté d’accepter des compromis, à l’instar des mesures importantes contenues dans votre message de vœu adressé à la nation, à la veille de cette nouvelle année 2010, démontre à suffisance le pari que, sous votre éclairage, le Togo ne peut avancer que réconcilié et uni.
Soyez-en remercié pour cette hauteur d’esprit et de patriotisme.
Nous devons tous et nous allons tous œuvrer pour le bon déroulement des élections du 28 février prochain dans la paix et la sécurité.
A cet effet, les élus du peuple que nous sommes, lançons cet appel à l’ensemble de la classe politique de notre pays.
Notre vœu, le plus ardent, est qu’à l’issue de cette élection, le Togo gagne pour qu’ensemble le pays poursuive sa marche vers des lendemains meilleurs.
Excellence Monsieur le Président de la République,
La représentation nationale vous réaffirme son soutien indéfectible et sa détermination à vous accompagner pour de nouveaux combats libérateurs.
Pour l’année nouvelle, nous implorons une fois encore la bénédiction divine sur Vous, sur les membres de votre illustre famille, sur les membres du gouvernement et sur le peuple togolais tout entier afin que vous puissiez assurer avec succès votre lourde et exaltante mission à la tête de notre pays.
Que Dieu vous protège !
Qu’il bénisse le Togo !
Bonne et heureuse année 2010.

Je vous remercie.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

CAN 2017 : tirage au sort le 19 octobre

Sport

Les têtes de série pour la Coupe d'Afrique des nations 2017 ont été désignées mardi. Le Togo se trouve dans le Pot 4 avec l'Ouganda et le Zimbabwe, notamment.

Le Togo modernise ses prisons

Justice

Surpopulation, promiscuité, manque d’hygiène, violences. L'état des prisons n'est pas reluisante, mais c'est en cours d'amélioration.

Les conditions de la relance

Tourisme

Le gouvernement s’est résolument engagé dans le développement et la promotion du secteur touristique.

Energie solaire photovoltaïque pour 62 localités

Environnement

Un prêt de 6 milliards de la BOAD va permettre au Togo de distribuer l'énergie solaire dans une soixantaine de localités.