L’Etat met la main à la pioche

12/10/2011
L’Etat met la main à la pioche

Le ministre des travaux publics, Andjo Tchamdja, avait mercredi matin les pieds dans la boue pour donner le premier coup de pioche aux travaux d'aménagement et de bitumage de trois rues à Agbalépédogan, à Lomé. Ces artères doivent relier différents quartiers de la capitale entre-eux (Agablépédogan, Totsi et Agoè).

Le chantier est important. D’abord son coût, 18 milliards de Fcfa financés par l’Etat, ensuite la taille. Il s’agit de 11 km en milieu urbain avec 2X2 voies de 9 mètres de large.

Les travaux, d’une durée de 16 mois) sont réalisés par un consortium d’entreprises togolaises et italiennes (CECO-BTP et GEA).

Doté d’un réseau routier vétuste, le Togo a entrepris de tout rénover en peu de temps à la fois à Lomé comme dans le reste du pays avec les habituelles plaintes des automobilistes coincés dans d’inextricables embouteillages dus aux déviations.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Eperviers changent d’équipementier

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) a signé jeudi un accord avec l’équipementier allemand Puma. Seulement pour une durée limitée.

La Cour constitutionnelle n'est pas une juridiction comme les autres

Justice

La Cour constitutionnelle croule littéralement sous les requêtes de saisie pour un oui ou pour un non. L'heure est à la clarification.

Une politique qui coule de source

Développement

Une eau de bonne qualité est essentielle au développement économique et humain. Les autorités s'emploient à la fournir. Le taux de couverture est en hausse.

La Banque mondiale met le paquet

Développement

La Banque Mondiale (BM) vient d’approuver de nouveaux financements en faveur du Togo. Et pas des moindres puisqu’il s’agit de 44 millions de dollars.