L’UE, partenaire naturel du processus électoral

24/02/2015
L’UE, partenaire naturel du processus électoral

Nicolas Berlanga-Martinez

Le Togo assure le financement de l’élection présidentielle sur fonds propres. Cependant, les partenaires traditionnels comme l’Allemagne et le PNUD sont bien présents. De même, l’Union européenne accompagne le processus en assurant la formation des membres de la FOSEP, en aidant la Commission électorale à organiser la révision des listes et en soutenant la société civile dans une action de préservation de la paix.

Dans un entretien à Republicoftogo.com, Nicolas Berlanga-Martinez, l’ambassadeur européen au Togo, annonce également d’envois d’experts électoraux. Ils seront à pied d’œuvre un mois avant la tenue du scrutin. Une décision prise en accord avec le gouvernement.

Pour M. Berlanga-Martinez, le climat actuel est plutôt favorable et espère qu’il prévaudra jusqu’à l’élection et au-delà.

Republicoftogo.com : L’UE va indirectement accompagner le processus électoral en participant à des initiatives pour la préservation de la paix. Quelles en sont les modalités ?

Nicolas Berlanga-Martinez : Ce n’est pas la première fois que l’Union européenne entreprend cette démarche. C’est une réédition car des opérations de même nature avaient été menées lors de précédents scrutins avec des résultats très positifs. Nous souhaitons contribuer à l’apaisement, au renforcement de la démocratie et participer à l’édification d’un avenir meilleur pour le Togo, notamment pour les jeunes.

Republicoftogo.com : L’UE et les partenaires traditionnels du Togo sont toujours soucieux d’aboutir à des élections transparentes. Comment y contribuez-vous ?

Nicolas Berlanga-Martinez : Depuis le mois d’octobre 2014, nous avons mené un dialogue avec le gouvernement togolais et une stratégie complète est destinée à accompagner le processus électoral.

Il y a l’accompagnement de la Céni pour de la révision des listes électorales, le financement de la CNSC (Concertation nationale de la société civile) financée par l’Union Européenne, des formations des personnels composant la FOSEP (Force Sécurité Election Présidentielle) et d’autres efforts sont en cours et se poursuivront pendant la campagne et après la présidentielle.

Tous les indicateurs sont positifs et il faut encourager le bon climat qui prévaut actuellement.

Republicoftogo.com : L’UE ne participe pas au financement du scrutin. Dans ce contexte quel peut être votre influence ?

Nicolas Berlanga-Martinez : Notre droit de regard en tant que partenaire de longue date ne vient pas du financement des élections, mais constantes discussions avec le gouvernement et de notre implication dans l’accompagnement du processus électoral. Une élection libre, démocratique et transparente confortera l’Union dans son désir d’encourager le développement du Togo en renforçant notre appui financier.

Republicoftogo.com : L’Union Européenne aura-t-elle des observateurs ?

Nicolas Berlanga-Martinez : Je vous confirme qu’en accord avec le gouvernement, il y aura des experts électoraux qui vont arriver un mois avant les élections et qui resteront un mois après. Je peux aussi annoncer la mise en place d’un processus d’observation domestique. L’Union Européenne va financer des représentants de la société civile qui seront formés pour l’observation électorale.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

L'engagement des Togolais de l'extérieur

Diaspora

Un membre de la Diaspora a annoncé son intention de créer une institution de micro finance pour venir en aide aux plus démunis.

Promotion de la culture Tem

Culture

Le festival international des musiques et danses traditionnelles TEM Festekpe aura lieu 9 au 11 décembre  à Sokodé.

UEMOA : le Sénégal remporte la coupe

Sport

Les Lions du Sénégal ont battu samedi par 1-0 les Aigles du Mali en finale de la 7e édition du tournoi de l'intégration de l'UEMOA.

Infrastructures de base : nouvel engagement de l’UE

Coopération

Améliorer l’accès à l’eau potable et proposer de meilleures conditions sanitaires aux habitants de Notsé. C'est l'objectif d'un programme financé par l'UE.