L'UFC au secours du député Kpatcha : un rideau de fumée

27/10/2009
L'UFC au secours du député Kpatcha : un rideau de fumée

Après les échecs devant la Cour constitutionnelle de l'avocat auto désigné Gally membre de l'UFC, c'est tout le groupe UFC qui tente aujourd'hui une nouvelle manŒuvre politicienne. Les députés UFC viennent en effet de saisir la Cour constitutionnelle du Togo au sujet de la procédure pénale concernant le sieur Kpatcha  sur la base de l'article 104 alinéa 4 de la constitution.

Les membres de l'UFC ont simplement mal lu l'article en question qui précise :'' Les lois peuvent avant leur promulgation, lui (à la Cour Constitutionnelle) être déférées par le Président de la République, le premier ministre, le président de l'assemblée nationale ou un cinquième des membres de l'assemblée nationale ''.Or en l'espèce il n'y a aucune loi en instance de promulgation mais une procédure pénale conduite contre un député qui a d'ailleurs reconnu qu'il était sur le point de fomenter un coup d'état.

L'attitude de l'UFC va naturellement donner lieu à de nombreuses supputations.

Les uns imagineront que l'UFC devait avoir noué une relation toute spéciale avec le député Kpatcha dans les semaines qui ont précédé la tentative avortée de putsch.

Les autres penseront plutôt à une diversion. L'UFC est en effet en proie à une grave crise interne qui oppose les olympistes et les fabristes et la défense d'un député RPT peut être un rideau de fumée pour cacher cette fracture.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.