L’UFC et le Frac sont de sortie

17/04/2010
L’UFC et le Frac sont de sortie

Comme chaque samedi depuis maintenant un mois, l’UFC et le FRAC manifestent dans les rues de Lomé pour dénoncer l’élection présidentielle du 4 mars dernier. Un scrutin reconnu pourtant par l’ensemble de la communauté internationale et l’immense majorité des Togolais, y compris par ceux qui n’ont pas voté pour Faure Gnassingbé.
Militants, sympathisants et simples badauds arpentent les artères de la capitale du quartier de Bé à la plage de Lomé. Ils étaient environ 4000 dans la matinée à se diriger calmement vers le podium installé en face de l’hôtel Palm-Beach.
Comme à leur habitude, les organisateurs annonceront une participation allant de 250.000 à un millions de personnes !
L’UFC et le FRAC ont compris qu’ils ne parviendraient pas à mobiliser davantage de gens dans les rues. Aussi, ont-il trouvé une nouvelle idée pour tenter de populariser leur combat. Et cette idée est d’accuser les forces de l’ordre d’avoir violé certains de leurs militants.
Ces accusations se sont pas du goût du patron de la gendarmerie qui a décidé vendredi de traîner Patrick Lawson, vide-président de l’UFC, et auteur des ces affirmations devant les tribunaux.
La poignée d’opposants devra donc se creuser la cervelle pour trouver autre chose à vendre à leurs sympathisants.
Ne doutons pas qu’ils y parviendront car, à défaut d’avoir de la maturité politique, ils ne manquent pas d’imagination, parfois un peu trop débordante.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Roy : 'Adebayor est très important pour nous'

Sport

Adebayor a été incroyablement physique contre la Côte d’Ivoire. Claude Le Roy ne tarit pas d'éloges sur le capitaine des Eperviers.

Eléphants et Eperviers se séparent sur un nul

Sport

Le Togo et la Côte d’Ivoire ont fait match nul lundi à Oyem (0-0). La CAN commence bien pour les Eperviers.

Les raisons de la mort violente d'une Togolaise à Washington

Faits divers

Le meurtrier présumé de Waliyatou Amadou, une jeune togolaise de 23 ans poignardée à mort à Washington, est sous les verrous.

Les Eperviers sont motivés à bloc

Sport

Les Eperviers ont quitté Lomé vendredi matin pour Libreville Ils affronteront le 16 janvier la Côte d’Ivoire dans le cadre de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN).