L’UFC et le Frac sont de sortie

17/04/2010
L’UFC et le Frac sont de sortie

Comme chaque samedi depuis maintenant un mois, l’UFC et le FRAC manifestent dans les rues de Lomé pour dénoncer l’élection présidentielle du 4 mars dernier. Un scrutin reconnu pourtant par l’ensemble de la communauté internationale et l’immense majorité des Togolais, y compris par ceux qui n’ont pas voté pour Faure Gnassingbé.
Militants, sympathisants et simples badauds arpentent les artères de la capitale du quartier de Bé à la plage de Lomé. Ils étaient environ 4000 dans la matinée à se diriger calmement vers le podium installé en face de l’hôtel Palm-Beach.
Comme à leur habitude, les organisateurs annonceront une participation allant de 250.000 à un millions de personnes !
L’UFC et le FRAC ont compris qu’ils ne parviendraient pas à mobiliser davantage de gens dans les rues. Aussi, ont-il trouvé une nouvelle idée pour tenter de populariser leur combat. Et cette idée est d’accuser les forces de l’ordre d’avoir violé certains de leurs militants.
Ces accusations se sont pas du goût du patron de la gendarmerie qui a décidé vendredi de traîner Patrick Lawson, vide-président de l’UFC, et auteur des ces affirmations devant les tribunaux.
La poignée d’opposants devra donc se creuser la cervelle pour trouver autre chose à vendre à leurs sympathisants.
Ne doutons pas qu’ils y parviendront car, à défaut d’avoir de la maturité politique, ils ne manquent pas d’imagination, parfois un peu trop débordante.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.