L'UFC joue la rue

27/11/2009
L'UFC joue la rue

L'UFC remet ça. Après avoir appelé à manifester le 26 septembre dernier pour exiger l'élection d'un nouveau président à la tête de la Céni, avec un succès mitigé, le parti d'opposition a trouvé une nouvelle raison de faire descendre ses militants dans les rues de Lomé. Cette fois, il s'agit de demander le retour au scrutin uninominal majoritaire à deux tours pour la présidentielle de février 2010 et la fin du « tripatouillage du fichier électoral par le pouvoir RPT », selon un communiqué signé par Jean-Pierre Fabre, le secrétaire général de l'UFC.

Pour cette formation, « dans sa volonté de se maintenir au pouvoir par tous les moyens, le RPT met tout en Œuvre pour traficoter le fichier électoral et falsifier les résultats des scrutins ».Ce que l'UFC ne dit pas, c'est que la question du scrutin à deux tours n'a pas été évoquée lors des nombreuses discussions avec le pouvoir ou durant les multiples rencontres avec le médiateur Blaise Compaoré.

Le parti de Gilchrist Olympio, lui même candidat à l'élection, tente ces dernières semaines de faire monter la pression et du même coup de mobiliser la communauté internationale en menaçant de boycotter le scrutin de février 2008 si il se déroule à un tour. Et rien de mieux que de faire descendre le peuple dans la rue semble penser cette formation.

Sauf que si cette stratégie pouvait être payante au Togo dans les années quatre vingt dix, elle ne l'est plus aujourd'hui.

Photo © Nicolas Robert

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les conditions de la relance

Tourisme

Le gouvernement s’est résolument engagé dans le développement et la promotion du secteur touristique.

Energie solaire photovoltaïque pour 62 localités

Environnement

Un prêt de 6 milliards de la BOAD va permettre au Togo de distribuer l'énergie solaire dans une soixantaine de localités.

L'Europe un peu plus abordable

Tourisme

459.000 Fcfa, c’est le prix d’un billet entre Lomé et Paris (ou l’Europe) en ce moment sur Air France.

Une voiture solaire assemblée au Togo

Environnement

Les industriels n’ont pas attendu la signature par le Togo de l’Accord de Paris pour se lancer dans le secteur des véhicules propres.