L’abstention, un phénomène qui touche l’ensemble des pays démocratiques

30/04/2015
L’abstention, un phénomène qui touche l’ensemble des pays démocratiques

Paul Dodzi Apévon

Le CAR (opposition) qui avait appelé au boycott du scrutin s’est félicité jeudi du taux d’abstention élevé (39,01%). Paul Dodzi Apévon, le président de ce parti s’est dit convaincu que son mot d’ordre avait payé.

‘Les électeurs qui se sont abstenus de voter ont adressé un message clair : sans les réformes politiques, les résultats des élections étaient connus d’avance ; il était donc inutile d’y prendre part’, a-t-il affirmé.

Le choix du CAR a sans doute fait perdre des voix aux 4 candidats de l’opposition, mais une série de facteurs sociaux et politiques ont joué pour expliquer la mobilisation relative des électeurs (la participation a été tout de même de près de 61%). Le plus important est certainement une évolution du comportement des Togolais face à la chose publique. Une élection présidentielle au Togo n’est plus vécue comme un moment historique et crucial dans l’histoire du pays. C’est pour certains une routine démocratique.

Cette question de l'abstention s'est banalisée dans l'opinion et plus l'on descend dans les classes d'âges, plus la notion de devoir civique s'évapore

Le CAR n’est donc pas à l’origine d’un phénomène qui touche l’ensemble des pays démocratiques.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La musique pour adoucir les tensions

Culture

Un message d’amour et d’espoir en ces temps troublés. Telle est l’ambition de Valentine Alvares à travers son nouveau single sorti jeudi.

Villes de demain

Développement

Les pouvoirs publics ont signé un mémorandum d'entente avec ONU-Habitat pour mieux gérer l'urbanisation galopante.

Faux médicaments : la gendarmerie met la pression sur les trafiquants

Santé

La gendarmerie a saisi récemment un important lot de médicaments contrefaits. Les trafiquants sont de mieux en mieux organisés. 

Nouvelle centrale solaire inaugurée à Assoukoko

Développement

Le président Faure Gnassingbé a inauguré mercredi à Assoukoko (préfecture de Blitta, 200 km de Lomé) une nouvelle centrale photovoltaïque.