L’agenda du dialogue

02/08/2012
L’agenda du dialogue

«Dans les tous prochains jours, le gouvernement prendra attache avec les principales formations politiques, aussi bien parlementaires qu’extra-parlementaires, ainsi qu’avec les organisations et les mouvements de la société civile afin de permettre aux uns et aux autres d’exprimer leurs idées et leurs points de vue et d’apporter leurs contributions sur les questions importantes qui sont au cœur de la vie de notre nation», a déclaré le Premier ministre Ahoomey-Zunu, lors de son discours de politique générale à l’Assemblée.

Il a précisé que l’objectif était de parvenir à des approches concertées sur les questions essentielles comme le cadre électoral et les réformes constitutionnelles et institutionnelles.

Toutefois, à précisé le PM, ce dialogue ne doit pas mettre entre parenthèse la vie politique et économique du Togo ; autrement dit le pays doit continuer de tourner pendant les discussions.

Une allusion à peine voilée aux mouvements de contestation organisés depuis près de deux mois par quelques opposants.

Le gouvernement joue en tout cas l’apaisement en annonçant une accélération du processus de mise en œuvre  des recommandations de la Commission nationale des droits de l’homme (CNDH) et de la Commission « Vérité justice et réconciliation » (CVJR). 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Promouvoir la disponibilité de la fibre en accès libre

Tech & Web

Au moment où les autorités togolaises mettent le paquet pour développer la fibre, des experts internationaux douchent les ambitions du pays.

Lutte régionale contre le banditisme et le terrorisme

Coopération

Plus de 200 individus soupçonnés de banditisme et d’activités terroristes ont été arrêtées lors d'une opération de sécurité régionale.

La monnaie unique est sur les rails

Cédéao

Jean-Claude Brou, le nouveau président de la Commission de la Cédéao, a présenté devant les membres du Parlement de l’organisation son plan stratégique.

Prochaine mise en œuvre du WACA

Environnement

La Banque mondiale a annoncé en avril dernier une aide de plus de 50 millions de dollars sous forme de prêt et de don pour aider le Togo à lutter contre l’érosion côtière.