L'appel d'Atapkamè

29/07/2007
L'appel d'Atapkamè

Le chef de l'Etat Faure Gnassingbé a invité samedi à Atapkamé, ville située à environ 175 km au nord de Lomé, les togolais à éradiquer la violence, véritable fléau qui mine la société togolaise.

C'est à l'occasion de la fête traditionnelle Odon-Tsi ou fête de l'igname des populations Ana et Ifè d'Atakpamé que le Faure Gnassingbé a procédé au lancement de la campagne contre la violence et l'impunité au Togo.Une campagne organisée par le bureau du Haut Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme au Togo.

"De cette ville d'Atapkamè, je tiens à proclamer haut et fort, plus jamais ça sur la terre de nos aïeux, plus jamais de vagues t'attentats, de troubles et de violences insensées, de vandalisme et de dégradation d'effices publics", a lancé Faure devant plus de 6.000 personnes venues assister à cette fête au stade municipal de la ville.

"Plus jamais de velléités et de tentatives de Déstabilisation de l'Etat et de ses institutions. Plus jamais de gratuites pertes de vies humaines", a indiqué le chef de l'Etat.

Il a invité la classe politique, les organisations de la société civile, ainsi que les médias à se joindre aux efforts du gouvernement pour ouvrer à l'éradication totale de la violence.

S'agissant des prochaines élections législatives, Faure Gnassingbé a invité les togolais à se mobiliser pour la réussite de ce scrutin.

"J'invite une fois encore, chaque togolais et chaque togolaise en âge de voter, à aller se faire recenser", a souligné Faure Gnassingbé.

Au Togo, les élections ont souvent fait l'objet de contestations et violences, une partie de la classe politique manifestant régulièrement son mécontentement sur le résultat des scrutins nationaux.

Aucune date n'a encore été annoncée pour la tenue des prochaines législatives.

Le recensement électoral qui a démarré le 16 juillet, doit s'achever le 17 août.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Eléphants et Eperviers se séparent sur un nul

Sport

Le Togo et la Côte d’Ivoire ont fait match nul lundi à Oyem (0-0). La CAN commence bien pour les Eperviers.

Les raisons de la mort violente d'une Togolaise à Washington

Faits divers

Le meurtrier présumé de Waliyatou Amadou, une jeune togolaise de 23 ans poignardée à mort à Washington, est sous les verrous.

Les Eperviers sont motivés à bloc

Sport

Les Eperviers ont quitté Lomé vendredi matin pour Libreville Ils affronteront le 16 janvier la Côte d’Ivoire dans le cadre de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN).

Quatre malfaiteurs abattus par la police

Faits divers

Le groupe d’intervention rapide de la police a neutralisé jeudi un groupe de de braqueurs munis de fusils d’assaut de type AK47.