L’armée a bien changé ; la preuve !

09/12/2011
L’armée a bien changé ; la preuve !

Les officiers et sous officiers des Forces armées togolaises (FAT) ont présenté jeudi leur rapport annuel au chef de l’Etat qui est aussi le patron de l’armée.

« Votre vision pragmatique, vos méthodes et votre démarche sans doute singulière, ont permis entre autres, la décrispation du climat politique, le renforcement des acquis démocratiques et la reconquête de la confiance des partenaires au développement », peut-on lire dans ce document de 5 pages.

Les FAT se félicitent de l’ouverture d’ « un dialogue franc avec toute la classe politique (…) pour atteindre un minimum de consensus permettant la relance du développement de la Nation », soulignent les militaires.

Jadis au Togo, l’armée était considérée comme un épouvantail, accusée de tous les maux, responsable, selon ses détracteurs, du blocage démocratique.

Depuis l’arrivée au pouvoir de Faure Gnassingbé, les choses ont bien changé.

Quand les soldats ne sont pas dans leurs casernes c’est pour mener des opérations humanitaires, lutter contre le trafic de drogue et la piraterie maritime ou sur des théâtres d’opérations en Côte d’Ivoire ou au Tchad sous les couleurs des Nations Unies.

Voici la déclaration des FAT à l’issue du grand rapport des officiers

Excellence Monsieur le Président de la République, Chef des Armées,

Depuis votre avènement à la magistrature suprême, vous vous êtes résolument engagé pour la création d’un environnement de paix et de concorde, de sécurité et de stabilité démocratique dans notre pays. 

Votre vision pragmatique, vos méthodes et votre démarche sans doute singulière, ont permis entre autres, la décrispation du climat politique, le renforcement des acquis démocratiques et la reconquête de la confiance des partenaires au développement. 

En ouvrant un dialogue franc avec toute la classe politique, les acteurs de la société civile et les partenaires sociaux pour atteindre un minimum de consensus permettant la relance du développement de la Nation, vous avez su créer un véritable climat de confiance entre tous les Togolais. 

Excellence Monsieur le Président de la République, Chef des Armées,

Vous avez fait de la cohésion nationale, de la bonne gouvernance démocratique et du développement économique, votre cheval de bataille.  

Fidèle à vos engagements, vous vous êtes attelé courageusement à mettre en œuvre l’Accord Politique Global d’août 2006. La mise en place du Cadre Permanent de Dialogue et de Concertation (CPDC) rénové et l’adoption en Conseil des Ministres, du décret portant nomination de ses membres, en sont une illustration, même si certains partis politiques battent encore de l’aile avant de prendre l’envol. Il s’agit d’un véritable cadre où toutes les questions d’intérêt national devraient être débattues et des solutions consensuelles durables trouvées. Les travaux de la Commission Vérité Justice et Réconciliation (CVJR) qui arrivent à terme constituent encore, une preuve de votre politique d’ouverture et de votre souci de réconcilier les fils de la nation togolaise. 

Au plan économique, vous avez su restaurer la confiance auprès des bailleurs de fonds bilatéraux et multilatéraux, à travers votre politique d’assainissement des finances publiques, de réformes des secteurs financiers avec entre autres, le projet de privatisation des banques publiques, la mise en place de la Cour des Comptes et l’adoption d’un code des marchés publics gage de transparence.

Vous vous êtes également investi dans un vaste programme d’assainissement et de réhabilitation des infrastructures routières sur toute l’étendue du territoire national et particulièrement à Lomé. 

Toutes ces actions en faveur de la bonne gouvernance, de la démocratie et du développement économique, retentissent bien au-delà de nos frontières suscitant félicitations et confiance. Ceci explique le choix porté sur votre personne, Excellence Monsieur le Président de la République, par vos pairs, pour présider depuis bientôt un an, l’Union Economique Monétaire Ouest Africain (UEMOA). 

La récente tenue au Togo, du 21 au 23 novembre 2011, de la 26ème session des pays de l’Afrique Caraïbe et Pacifique (ACP) et de la 22ème session de l’Assemblée Parlementaire paritaire ACP-UE, reste également un témoignage éloquent.

Dans vos nombreux et grands chantiers au profit de la Nation Togolaise, on ne saurait passer sous silence, votre vaste programme de modernisation de la justice avec l’appui de l’Union Européenne. Votre engagement en faveur d’une justice juste et équitable est indéniable. Le dispositif de l’arrêt du 15 septembre dernier de la chambre judiciaire de la Cour Suprême du Togo dans l’affaire du complot contre la Sûreté intérieure de l’Etat et le déroulement même dudit procès, en sont une illustration.  En mettant en place une commission d’enquête indépendante, sous la direction du Président de la Commission Nationale des Droits de l’Homme en vue de mener des investigations sur les allégations de torture ou de traitements inhumains dont certains détenus de ce complot auraient été victimes, vous avez une fois encore, prouvé votre intérêt au respect des droits de l’Homme et à une justice libre, juste  et équitable.

Au plan humanitaire et social, vos actions sont louables et rassurent tous les togolais : Aides aux sinistrés de diverses calamités, assistance aux victimes d’accidents graves, hospitalité légendaire notamment l’accueil des refugiés ivoiriens dans notre pays suite aux troubles sociopolitiques qu’a connus la Côte d’Ivoire. 

Excellence Monsieur le Président de la République, Chef des Armées, les Forces Armées Togolaises, vous rendent un hommage mérité pour l’attention toute particulière que vous leur accordez.

Au plan militaire, la nouvelle dynamique basée sur le concept de la modernisation des Forces Armées Togolaises, est aujourd’hui  en marche grâce à votre vision pragmatique et clairvoyante sur l’avenir de cette Armée. Sous votre houlette, l’Armée togolaise s’est vue doter d’un cadre juridique et des textes adaptés au nouveau contexte national et international.

Vous avez également entamé la réhabilitation des matériels majeurs des Armées de Terre, Air, Mer et de la Gendarmerie Nationale. Vos chantiers de rénovation et de construction d’infrastructures immobilières et sanitaires dans les enceintes militaires sont salutaires, tout comme vos projets de recrutements réguliers afin de pallier les départs massifs à la retraite. Il est également important de citer la délocalisation des forces ou la construction de nouveaux camps, pour améliorer le maillage du territoire afin de mieux asseoir le contrôle des forces Armées sur le territoire national.

Votre politique de réconciliation et de cohésion nationales a permis d’une part, de briser les soupçons et la méfiance entre les corps habillés et les civils et d’autre part, d’améliorer leurs relations et de ressouder le tissu social. L’organisation et la parfaite réussite des journées portes ouvertes sur les Forces de l’Ordre et de Sécurité à l’Etat-major Général des Forces Armées Togolaises en mai 2011, en est un témoignage.

Excellence Monsieur le Président de la République, Chef des Armées,

Afin de préserver la paix et la quiétude dans la sous-région et partout dans le monde, vous avez su ouvrir l’Armée togolaise vers l’extérieur. Ce faisant, vous n’avez ménagé aucun effort pour mettre à sa disposition des moyens importants, indispensables à sa projection sur des théâtres extérieurs, pour les opérations de maintien de la paix.

Le professionnalisme acquis par l’Armée Togolaise à travers les multiples  programmes de formation RECAMP et ACOTA au Centre d’Entraînement aux Opérations de Maintien de la Paix (CEOMP), véritable pôle d’excellence,  est unanimement reconnu et salué par l’ONU et les autres organisations régionales ou sous-régionales.  Actuellement, l’Armée Togolaise contribue efficacement aux efforts de paix en Côte d’Ivoire à travers l’ONUCI, et au Soudan (Darfour), à travers l’UNAMID. Elle reste encore disponible et prête pour d’éventuelles projections. C’est sans doute l’engagement et la participation de notre pays à travers son Armée, à ces opérations de maintien de la paix de l’Organisation des Nations Unies (ONU), qui ont été déterminants dans l’élection, le 22 octobre 2011 dernier, du Togo comme membre non permanent du Conseil de Sécurité de l’ONU. Fières de vous, les Forces Armées ne sauront jamais assez vous témoigner leur reconnaissance.

Elles saisissent cette occasion pour témoigner leur entière adhésion à votre politique de dialogue, de paix, de développement économique et de reconstruction nationale. Elles vous réaffirment leur soutien indéfectible leur fidélité et leur loyauté.

Enfin, Excellence Monsieur le Président de la République, à l’orée de l’année 2012, les Forces Armées Togolaises vous souhaitent, ainsi qu’à votre famille leurs meilleurs vœux de santé, de paix et de prospérité. Puisse le Dieu Tout Puissant vous protéger et vous guider dans la poursuite de vos immenses chantiers, pour le bien de la Nation et de l’Armée Togolaise.

Vivent les Forces Armées Togolaises

Vive son Excellence Monsieur le Président de la République, Chef des Armées,

Vive le Togo. 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Victoire du Togo sur le Bénin

Sport

Les Eperviers cadets ont battu samedi en match inaugural de la ‘President’s Cup’ le Bénin 2 à 1. Cette compétition est organisée dans le cadre de la célébration du 54e anniversaire l’indépendance Togo.

Les Burkinabés dominent le Tour

Sport

L’avant dernière étape du Tour du Togo (Notsè-Agou-Kpalimé, 66 km) a été remportée samedi par le Burkinabé Seydou Bamogo. Dans la roue du vainqueur, 

Gestion participative de l’environnement

Coopération

Le gouvernement et le PNUD ont signé vendredi une convention de financement de près de 1,8 million de dollars relative au projet de renforcement de la gestion nationale et décentralisée de l’environnement.

Comment Berlin revient en Afrique

Diplomatie

Il est paru. Le deuxième numéro de DiploMag, le trimestriel d’information du ministère des Affaires étrangères consacre un dossier à la coopération germano-togolaise et à la nouvelle stratégie de Berlin sur le continent africain.