L’art de la négociation

21/01/2010
L’art de la négociation

L’ambassade des Etats Unis au Togo a organisé mercredi un débat autour du livre « Comment réussir une négociation » écrit par Roger Fisher, William Ury et Bruce Patton, professeurs à Harvard et constamment remis à jour depuis sa première parution en 1981.

La discussion a regroupé une soixantaine d’hommes politiques, de leaders de la société civile et d’avocats.

Avec plus de deux millions d'exemplaires vendus dans le monde le succès de cet ouvrage ne se dément pas.

La manière de négocier fait-elle réellement la différence face à une partie adverse plus puissante ? Que faire si les personnes elles-mêmes constituent le problème ? Comment adapter son approche en fonction de la personnalité, du sexe, de l'environnement culturel de l'autre partie ? etc… Tels sont, entre autres, les questions posées dans le livre qui contient, en partie, les réponses.

« Ce livre est utile pour tous les acteurs politiques togolais qui ont une très longue expérience de la négociation. Sa lecture est enrichissante dans un contexte pré-électoral pour parvenir à un scrutin libre, transparent et sans violences », a expliqué Bélinda Jackson, la directrice des Affaires publiques à l’ambassade des Etats-Unis.

Comment réussir une négociation (Seuil)

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Hub scientifique

Coopération

La Société ouest-africaine de chimie tient à partir de mardi à Lomé ses 19e Journées scientifiques. 

Anticiper la réduction de l'APD

Développement

L’aide publique au développement (APD) demeure une source de financement très importante pour le Togo.

'Nous avons veillé à l’ouverture du marché à la concurrence'

Tech & Web

Les deux opérateurs de téléphonie mobile viennent de lancer leurs services 4G. La fibre se déploie. Bref, le Togo est en train de rattraper son retard.

Des lentilles artificielles pour lutter contre la cataracte

Santé

La cataracte apparaît chez les personnes âgées de plus de 50 ans. Elle est très répandue au Togo. Mais elle peut heureusement être traitée.