L’atout sécuritaire

05/04/2012
L’atout sécuritaire

La piraterie maritime, le trafic de drogue opéré par mer et la lutte contre le terrorisme sont des préoccupations constantes du gouvernement togolais qui a annoncé, mercredi, la création d’un bureau d’information maritime pour le port autonome de Lomé (PAL) et à l’appontement de Kpémé. 

Le Togo, en vertu des standards internationaux, a l’obligation de créer une telle structure à même d’évaluer les renseignements concernant les menaces potentielles contre la sureté et de les échanger avec les autres Etats.

Selon le communiqué du Conseil des ministres qui s’est réuni mercredi, « ce bureau d’information maritime aura pour mission, entre autres, de collecter et d’analyser les renseignements concernant les menaces contre les navires en rade ou accostés, les marins ou les passagers, d’échanger et de fournir des renseignements liés à la sureté aux navires et aux installations portuaires susceptibles d’être touchés ». 

Plusieurs ministres vont piloter le projet, dont celui des Transports, de la Sécurité et de la Défense.

L’Afrique de l’Ouest est confrontée depuis quelques années à un vaste trafic de stupéfiants. Les cartels colombiens acheminent la cocaïne par bateau vers les ports de la région avant de réexpédier la drogue reconditionnée en Europe.

Quant à la piraterie maritime, c’est un phénomène relativement nouveau, mais en expansion. Des navires sont fréquemment attaqués par des commandos dans les eaux internationales au large du Nigeria, du Bénin, du Togo et du Ghana.

En photo : le ministre des Transports, Ninsao Gnofam

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Eperviers changent d’équipementier

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) a signé jeudi un accord avec l’équipementier allemand Puma. Seulement pour une durée limitée.

La Cour constitutionnelle n'est pas une juridiction comme les autres

Justice

La Cour constitutionnelle croule littéralement sous les requêtes de saisie pour un oui ou pour un non. L'heure est à la clarification.

Une politique qui coule de source

Développement

Une eau de bonne qualité est essentielle au développement économique et humain. Les autorités s'emploient à la fournir. Le taux de couverture est en hausse.

La Banque mondiale met le paquet

Développement

La Banque Mondiale (BM) vient d’approuver de nouveaux financements en faveur du Togo. Et pas des moindres puisqu’il s’agit de 44 millions de dollars.