L'eau potable arrive à Akparé et bientôt ailleurs

10/11/2017
L'eau potable arrive à Akparé et bientôt ailleurs

Faure Gnassingbé (G) et Ouro-Koura Agazadi

Le président Faure Gnassingbé a donné vendredi à Akparé (région des Plateaux, 195km au nord de Lomé) le premier coup de pioche des travaux d’adduction qui permettront à la population d’avoir accès à l’eau potable. Il avait à ses côtés le ministre de l'Agriculture, Ouro-Koura Agazadi.

Cette initiative fait partie du Projet d’hydraulique villageoise BID3 d’un coût global de 7 milliards de Fcfa, financé par l’Etat initié par l’Etat et la Banque islamique de développement (BID).

Les prochains bénéficiaires seront des villages situés dans la région maritime et celle des plateaux. Il est prévu la construction de 300 forages et la réhabilitation d’une centaine d’autres.

Le gouvernement poursuit ainsi son action en faveur des Togolais les plus défavorisés, enclavés, sans grande opportunité en matière d’entreprenariat.

L’eau et l’électricité – l’installation de petites centrales photovoltaïques – sont autant d’atouts pour donner leur chance aux populations laissées au bord de la piste pendant des décennies.

Une politique qui correspond au mandat social de Faure Gnassingbé avec la promotion des soins de santé de meilleure qualité et d’une éducation de bon niveau, y compris dans les villages les plus reculés.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Sortir de la pauvreté, c'est possible

Développement

Le président Faure Gnassingbé a lancé jeudi à le projet de développement rural de la plaine de  (PDRD).

As Togo-Port rencontrera un club soudanais le 10 mars

Sport

As Togo-Port rencontrera le 10 mars prochain à Lomé Al Hilal FC du Soudan à l’occasion des 16e de finale de la Ligue africaine des champions de la CAF.

Les notaires togolais vont passer à l'Acte authentique électronique

Justice

Le nouveau président de la Chambre des notaires, Me David Koffi Tsolenyanu, a pris ses fonctions jeudi.

Guinée Bissau : non aux sanctions !

Cédéao

Les 19 personnalités bissau-guinéennes, récemment sanctionnées par la Cédéao pour non respect de l’Accord de Conakry, constestent cette décision.