L’effet Frac fait pschitt...

08/05/2010
L’effet Frac fait pschitt...

Les militants et sympathisants du Frac n’y croient plus. Après avoir marché chaque fin de semaine pendant près de deux mois pour dénoncer le résultat des élections présidentielles, le mouvement est en train d’agoniser.
Ils étaient moins de 500 samedi à arpenter les rues de Lomé jusqu’à la plage.
« Nous n’allons pas arrêter de marcher. Nous cesserons le jour où nous obtiendrons ce que nous réclamons», a lancé Jean-Pierre Fabre, l’un des leaders du FRAC et membre de l’UFC, avant d’ajouter que c’était « une question de semaines ou de mois ».
S’il ne doit en rester qu’un sur la plage, ce sera donc M. Fabre.
Pour éviter les rumeurs, le porte-parole du Frac, le franco-togolais Kofi Yamgnane, a de son côté informé la foule clairsemée qu’il s’envolait ce soir pour Bruxelles et Paris.
« Qu’on ne vienne pas vous dire que j’ai fui le pays », a précisé l’ancien secrétaire d’Etat de François Mitterrand.
Réélu à la tête du Togo le 4 mars dernier avec plus de 60% des voix, le président Faure Gnassingbé a prêté serment lundi.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.