L’expression de la souveraineté maritime

25/05/2012
L’expression de la souveraineté maritime

A l’instar du code de la route, dont la version toujours en vigueur, date de l’époque coloniale, le code de la marine marchande est également totalement obsolète car rédigé il y a 30 ans.

Le gouvernement a donc décidé de faire le grand ménage en adaptant le texte aux réalités d’aujourd’hui.

«Les mutations en cours dans cette industrie et l’apparition de nouveaux phénomènes dans le monde maritime constituent un motif légitime de disposer d’un nouveau code de la marine marchande qui prenne en compte, tous les aspects techniques et commerciaux de l’exploitation du navire, le rôle des auxiliaires des transports maritimes, le problème de la pollution, la lutte contre la piraterie, la formation et l’emploi des gens de mer », explique Ninsao Gnofam (photo), le ministre des Transports.

Une fois adopté, le projet sera transmis à l’Assemblée nationale pour adoption.

Il est urgent pour le Togo de disposer d’une nouvelle réglementation ; pour au moins deux bonnes raisons.

D’abord, l’activité maritime est en forte croissance grâce à l’expansion du port de Lomé ; ensuite en raison des actes de piraterie qui se multiplient depuis quelques mois au large des côtes togolaises et, plus généralement, dans le Golfe de Guinée.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Un festival qui a de la tenue

Culture

Le FIMO228, le Festival international de la mode au Togo, aura lieu du 20 au 25 février à Lomé, a indiqué mercredi son concepteur Jacques Logoh.

La rougeole est encore très présente au Togo

Santé

Une nouvelle campagne de vaccination contre la rougeole, destinée aux enfants de 6 mois à 14 ans, se déroulera du 12 au 18 février au plan national.

Valoriser les oeuvres des créateurs togolais

Culture

L’ambassadeur du Togo à Paris, Calixte Batossie Madjoulba, a réuni mardi soir plusieurs centaines d’invités pour le vernissage de l’exposition ‘Art’borescence’.

Visite à Lomé d'un officiel bissau-guinéen

Cédéao

Aristides Da Silva, ministre d’Etat de Guinée Bissau et porte-parole du gouvernement a été reçu mardi par le président Faure Gnassingbé.