L’expression de la souveraineté maritime

25/05/2012
L’expression de la souveraineté maritime

A l’instar du code de la route, dont la version toujours en vigueur, date de l’époque coloniale, le code de la marine marchande est également totalement obsolète car rédigé il y a 30 ans.

Le gouvernement a donc décidé de faire le grand ménage en adaptant le texte aux réalités d’aujourd’hui.

«Les mutations en cours dans cette industrie et l’apparition de nouveaux phénomènes dans le monde maritime constituent un motif légitime de disposer d’un nouveau code de la marine marchande qui prenne en compte, tous les aspects techniques et commerciaux de l’exploitation du navire, le rôle des auxiliaires des transports maritimes, le problème de la pollution, la lutte contre la piraterie, la formation et l’emploi des gens de mer », explique Ninsao Gnofam (photo), le ministre des Transports.

Une fois adopté, le projet sera transmis à l’Assemblée nationale pour adoption.

Il est urgent pour le Togo de disposer d’une nouvelle réglementation ; pour au moins deux bonnes raisons.

D’abord, l’activité maritime est en forte croissance grâce à l’expansion du port de Lomé ; ensuite en raison des actes de piraterie qui se multiplient depuis quelques mois au large des côtes togolaises et, plus généralement, dans le Golfe de Guinée.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Liberté, modernité, efficacité

Justice

Le secteur de la justice est en phase d'évolution et de modernisation. Un audit donne des pistes pour davantage d'efficacité. 

Mango et Dapaong bénéficient d'un appui de l'UE

Coopération

L'UE va consacrer plus de 300 millions à la réhabilitation du réseau d’eau potable à Mango et Dapaong.

Klassou lance la riposte

Santé

Le Premier ministre, Komi Selom Klassou, a reçu jeudi Christian Maoula, le directeur d’ONUSIDA pour le Togo.

Analyse qualitative

Santé

Cofinancé par la Fondation Mérieux et l’AFD, le nouveau laboratoire central a été inauguré jeudi à Lomé.