L’heure de la refondation

02/12/2011
L’heure de la refondation

La Convention patriotique panafricain (CPP, Opposition), de l’ancien Premier ministre Edem Kodjo, tient son congrès statutaire vendredi à Lomé.

Des représentants d’autres formations politiques ont assisté à l’ouverture parmi lesquelles Solitoki Esso (RPT),  Joseph Kokou Koffigoh (CFN), Nicolas Lawson (PRR) et Jean-Claude Homawoo (UFC).

«Il est apparu important de doter le parti de nouveaux dirigeants et de tracer de nouvelles lignes de conduite pour les années à venir. Ce congrès marque  la refondation de la CPP», a déclaré Francis Ekon (photo), l’un des responsables de la CPP.

Evoquant la situation politique au Togo, M. Ekon s’est félicité du déroulement des discussions au sein du Cadre permanent de dialogue et de concertation (CPDC).

« Nous avons choisi de participer aux travaux du CPDC car nous avons décidé de renoncer à la politique de la chaise vide. Mais nous restons vigilants », a-t-il souligné.

Créée il y a douze ans par la fusion de plusieurs parti, la CPP était dirigée jusqu’en 2007 par Edem Kodjo avant que celui-ci ne se retire de la vie politique pour se consacrer à son Fondation Pax Africana. 

Le Convention patriotique est actuellement dirigée par un triumvirat composé de Francis Ekon, Cornelius Aïdam et Jeanine Agoukè. 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Corridor à risques pour les enfants

Coopération

L'UE veut protéger les enfants migrants le long du corridor Abidjan-Lagos. Le Togo est directement concerné. 

L'humain au coeur de l'action

Développement

Depuis près de 40 ans, le Togolais Julien Nyuiadzi consacre son énergie au développement agricole de son pays en plaçant l’humain au cœur de ses actions. 

Libération de sept des huit étudiants de l'UL

Justice

La justice a ordonné lundi soir la libération de sept des huit étudiants détenus depuis la semaine dernière à la suite de manifestations sur le campus de l'université de Lomé.

De l'utilité du PUDC

Développement

Un an après son lancement, le PUDC offre un bilan largement positif. Mais ce n'est qu'un début.