L’opposition découpe l’avant-projet

06/03/2013
L’opposition découpe l’avant-projet

Prenant en compte les recommandations formulées par les différentes missions d’observation électorale, le gouvernement a proposéde fixer le nombre de députés à 87 dans la nouvelle législature, contre 91 prévus initialement. Il s’agit d’un avant-projet qui devra être soumis au Parlement.

« Cette proposition est le fruit de la combinaison des critères démographiques (...) tout en prenant en compte aussi bien les préoccupations de la classe politique, les observations des missions électorales que les réalités et contraintes budgétaires de notre pays », explique un membre du gouvernement.

Comme on pouvait s’y attendre, cette annonce suscite les critiques de certains partis d’opposition. Pour l’ANC, peu importe le nombre de députés. Le découpage doit tenir compte des critères démographiques.

Du côté du NET (Nouvel Engagement Togolais), on veut connaître les critères qui ont permis d’aboutir à ce chiffre de 87.

Enfin au CAR, on parle de « mesurette ». Cette formation parlementaire accuse les autorités de ne pas avoir tenu compte des recommandations de l’Union européenne.

L’examen de l’avant-projet permet pourtant d’observer que le découpage est plutôt favorable à l’opposition qu’aux partis de la majorité.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Sortir de la pauvreté, c'est possible

Développement

Le président Faure Gnassingbé a lancé jeudi à le projet de développement rural de la plaine de  (PDRD).

As Togo-Port rencontrera un club soudanais le 10 mars

Sport

As Togo-Port rencontrera le 10 mars prochain à Lomé Al Hilal FC du Soudan à l’occasion des 16e de finale de la Ligue africaine des champions de la CAF.

Les notaires togolais vont passer à l'Acte authentique électronique

Justice

Le nouveau président de la Chambre des notaires, Me David Koffi Tsolenyanu, a pris ses fonctions jeudi.

Guinée Bissau : non aux sanctions !

Cédéao

Les 19 personnalités bissau-guinéennes, récemment sanctionnées par la Cédéao pour non respect de l’Accord de Conakry, constestent cette décision.