L'opposition veut changer les règles du jeu

16/06/2018
L'opposition veut changer les règles du jeu

Respect du cadre légal, que ça plaise ou pas

La Cour constitutionnelle a rappelé récemment l’obligation pour le Togo d’organiser des élections législatives. Le mandat des députés s’achèvera le 19 août. Rien de plus normal en démocratie.

‘La Cour constitutionnelle vient de faire encore une fois la preuve qu’elle n'est pas au service de la République mais d'un homme et son clan’, a estimé samedi Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson, la coordonnatrice de la coalition de l’opposition.

Cette responsable affirme par ailleurs que le communiqué de l’institution est une ‘distraction’ à laquelle la population ne doit pas céder. 

Le point de vue de Mme Adjamagbo-Johnson n’est pas surprenant.

La plupart des opposants ne veulent pas entendre parler d’élections. Ils agissent comme si le Togo était une république bananière, sans règle et sans institution.

Leur philosophie est radicale, chasser du pouvoir le chef de l’Etat, légalement élu, pour prendre sa place. Et pour cela, pas besoin de passer par la case élection.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les clubs issus de la D2 créent la surprise

Sport

Le championnat de première division a débuté samedi avec 14 clubs. Gbohloesu et Sara FC, venus de la D2, se sont imposés.

L'empreinte du Togo

Culture

La Banque ouest-africaine de développement (BOAD) a lancé un concours photos. Le vote se déroule en ligne.

En 2030, on y verra beaucoup plus clair

Développement

Le Togo a annoncé en juin dernier vouloir se doter d’une stratégie d’électrification ambitieuse.

Le paiement mobile représente un axe de croissance

Tech & Web

La banque mobile et les applications de paiement ont fait une timide apparition au Togo ces dernières années. Mais tout devrait s'accélérer.