La Céni rencontre la presse

10/04/2007
La Céni rencontre la presse

La Commission électorale nationale indépendante (Céni) chargée d'organiser les prochaines élections législatives au Togo rencontrera une nouvelle fois, la presse mardi après-midi à l'hôtel du 2 février selon des sources proches de cette structure.

C'est une "conférence de presse" qui permettra aux membres de la Céni d'échanger avec les journalistes sur les kits de recensement et éventuellement le chronogramme des élections, a indiqué à Republicoftogo.com, un responsable de la Céni."Nous essayerons de partager avec nos amis journalistes, les expériences acquises lors de notre dernier séminaire sur l'utilisation des kits. Si le temps nous le permet, nous aborderons également les grandes étapes du processus électoral", a-t-il ajouté.

Environ 3.000 kits de recensement ont été mis à la disposition du Togo par les autorités de la RDC. Il s'agit de kits ayant servi aux dernières élections présidentielles dans ce pays.

Selon la presse togolaise, les opérations de recensement doivent démarrer début mai pour une durée d'un mois.

Aucune date n'a encore été fixée par le gouvernement pour le tenue de ces élections, mais la CENI avait proposé le 24 juin.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

L’Etat n’a pas les moyens de répondre à toutes les doléances

Social

Le malaise au sein du ministère de la Fonction publique est réel et des problèmes se posent concernant les conditions de travail.

Forêts : le Togo opte pour la convergence

Environnement

Le Togo adhère pleinement au plan de convergence pour la gestion et l’utilisation durables des écosystèmes forestières dans l'espace Cédéao.

Accompagner la décentralisation

Coopération

L’Union européenne et l’Allemagne vont financer pour 19 millions d’euros un programme de décentralisation et de gouvernance locale.

Talents maison

Culture

Le groupe Toofan et l’artiste Almok sont nominés pour l'Afrimma, une compétition qui récompense les meilleurs artistes d’Afrique.