La FAO sensibilise les députés

17/11/2014
La FAO sensibilise les députés

Le gouvernement dispose d'un programme spécifique appelé PNIASA

Les députés planchent depuis lundi sur la promotion du droit à l’alimentation et sur la bonne gouvernance autour de des questions liées à la sécurité alimentaire. Une initiative commune de la FAO, l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’agriculture et du gouvernement.

Des experts de la FAO et du HCDH donneront des notions que les élus seront appelés à intégrer pour défendre les intérêts des populations qu’ils représentent.

‘Le droit à l’alimentation est un devoir élémentaire et par conséquent une question de fonctionnement de la société, de son équilibre et de sa stabilité. A l’instar des autres droits comme l’accès à la santé, à l’éducation ou à l’information’, a expliqué Antonio Isaac Monteiro, le représentant de la FAO au Togo

L’organisation a lancé en mars dernier un programme intitulé ‘Promotion du droit à l’alimentation et de la bonne gouvernance autour de la sécurité alimentaire’. Il doit permettre au gouvernement d’assurer une coordination efficace entre l’ensemble des acteurs de la filière agricole. Le projet vient en appui au PNIASA, le Programme national d'investissement agricole et de la sécurité alimentaire. 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Echange de bons procédés

Union Africaine

Les grandes manœuvres ont débuté pour l’obtention des postes de prestige à l’Union africaine.

Les inégalités entre les genres coûtent une fortune à l'Afrique

Développement

L’édition 2016 du rapport sur le développement humain en Afrique, réalisé par le PNUD, a été présentée lundi à Lomé.

L'engagement des Togolais de l'extérieur

Diaspora

Un membre de la Diaspora a annoncé son intention de créer une institution de micro finance pour venir en aide aux plus démunis.

Promotion de la culture Tem

Culture

Le festival international des musiques et danses traditionnelles TEM Festekpe aura lieu 9 au 11 décembre  à Sokodé.